fbpx

Catherine Hermary-Vieille et les Femmes d’esprit, frivoles et charmantes

par

Par Emmanuelle de Boysson – BSCNEWS.FR / Catherine Hermary-Vieille est une merveilleuse ! Depuis son Prix Femina en 1981 pour « Le Grand Vizir de la nuit », elle fait alterner biographies et romans avec le même succès. Parmi les plus connus, « La Marquise des ombres », « L’Infidèle » (Grand Prix RTL), « Un amour fou » (Prix des Maisons de la Presse), « La Bourbonnaise », sa saga historique « Le Crépuscule des Rois », «  Les Années Trianon »… Lors de notre déjeuner, elle nous a parlé avec enthousiasme de ces grands destins de femmes où amours, ambitions, secrets d’alcôves et conspirations se mêlent. Ses Merveilleuses retracent  le parcours des égéries de cette brève période qui suit la Terreur où une fureur de divertissements et d’excès enfièvre Paris. On rit, on danse, on aime, on revit : jouissance et plaisirs sont les nouveaux mots d’ordre. Femmes d’esprit, frivoles et charmantes, Thérésia Cabarrus et Rose de Beauharnais sont les plus merveilleuses d’entre ces Merveilleuses, qui profitent de la liberté retrouvée : elles collectionnent les amants comme d’autres les chapeaux, lancent les modes les plus provocantes et mènent par le bout du nez les hommes au pouvoir.
 Thérésia épouse Tallien pour devenir la maîtresse de Barras, quitté par Rose pour Bonaparte, un obscur petit général corse qui l’aime à la folie, en partance pour l’Italie, puis l’Egypte. Il en reviendra premier Consul, exigeant de celle qu’il appelle désormais Joséphine qu’elle rompe avec son passé tumultueux. Le temps des Merveilleuses a vécu ! Une reconstitution romanesque passionnante des moeurs de cette époque charnière incertaine et libertine, qui mène de la Révolution à l’Empire.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à