fbpx

Préférez aux grandes destinations littéraires des petites escales plus authentiques

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Préférez aux grandes destinations littéraires des petites escales plus authentiques et passionnantes. Elles sont à la fois plus intimes, moins prisées, mais tout aussi intenses. Cependant pour identifier et profiter de ces destinations, il faut savoir être curieux. Nombreux sont ceux qui se revendiquent d’un antipanurgisme, mais se jettent inlassablement sur les mêmes auteurs à chaque nouvelle rentrée littéraire.

Nous nous consolerons en nous disant que la facilité est un caractère irrémédiablement humain. Trouver de nouveaux horizons littéraires demande de l’implication, de la recherche, un amour des livres et une certaine dévotion pour la littérature. Pour notre part, nous sommes massivement et quotidiennement alertés , pour notre plus grand plaisir, sur la parution de centaines de livres tous les mois. Nous avons également des affinités avec des lignes éditoriales, des éditeurs, des écrivains ou encore des libraires. Mais nous avons aussi des informateurs qui nous renseignent sur des titres en particulier. Mais la source sur laquelle nous appuyons avec la plus grande force est notre propension à nous renseigner par nos propres moyens et à pêcher dans le fort courant des parutions le ou les titres que nous trépignons de vous présenter. Ainsi, ce mois-ci, partez à la découverte de Sigolène Vinson, François Cérésa, les éditrices d’Héliotrope, Gilles Del Pappas, Ken Brune, Fabrizio Calvi, Kaoutar Archi, Eugène Green ou encore Roland Topor. Nous avons également le plaisir de vous présenter le talentueux Jérémie Almanza ou encore Fabian Nerin, auteur jeunesse. Je vous recommande très vivement le superbe portfolio d’Oliver Schmieg sur l’enfer de la communauté afro-colombienne dans le Quartier de Bajamar sur la Côte pacifique. Faites un tour également du côté de la musique avec l’interview de Baxter Dury, le phénomène londonien de la nouvelle pop anglaise ou touchez du doigt la sensibilité de Greenshape, un nouveau talent de la scène française. Il serait également dommage de rater les interviews d’Océanerosemarie pour son one-man-show, celle de la pétillante Marion Aubert et son théâtre engagé. Bref, nous vous proposons une nouvelle fois un numéro résolument tourné vers la découverte de nouveaux rivages culturels.
Excellente lecture à toutes et à tous !

> Lire le BSC NEWS d’octobre en cliquant ici

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à