fbpx

Jeremy Rifkin ou la civilisation de l’empathie

par

Par Sophie Sendra – bscnews.fr / Ne vous fiez pas à la grosseur de l’ouvrage, ce livre se dévore littéralement. Penseur américain, il est à l’image de ce que l’on peut imaginer de cette civilisation : rapide, profond, carré dans sa pensée. L’auteur ne fait pas dans la demie mesure. Au travers de différents chapitres, il explore notre évolution, celle du monde, de l’histoire, de la philosophie, de la science cognitive, de la psychanalyse etc.

Jeremy Rifkin, critique, argumente, cite Freud, Mélanie Klein, Adam Smith, Thomas d’Aquin, Descartes, Kant, Platon et bien d’autres encore. Il ne fait de procès à personne, mais incite le lecteur aux interrogations qui peuvent se présenter à nous : le monde est-il individualiste ou se dirige-t-il vers l’empathie ? Pour répondre à cette question, il fait appel aux liens affectifs, à la relation mère-enfant, aux neurones miroirs, au rôle du jeu dans le développement de l’enfant, aux variations culturelles…
En deux mots : passionnant et optimiste. A mettre entre toutes les mains.
A lire également en complément de l’ouvrage, l’interview de Jeremy Rifkin, propos recueillis par Alexis Lacroix, dans le Marianne n°738, 11 juin-17 juin 2011.

Une Nouvelle Conscience pour un monde en Crise, Vers une civilisation de l’empathie, Jeremy Rifkin (Éditions LLL, Les Liens qui Libèrent, 2011)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à