fbpx

Pierre Lemaitre : l’étalon du polar

par

Par Marc Emile Baronheid – bscnews.fr/ A tant lire, il devient rare que l’ébahissement nous prenne et qu’un semblant de honte nous saisisse. Et pourtant. Ne découvrir Pierre Lemaitre qu’à son quatrième roman – et quel roman ! – est une leçon d’humilité pour quiconque imagine baliser valablement le paysage policier français.
Le démarrage du récit : foudroyant, du genre à vous river à votre siège. Autre chose que le départ poussif du cyclo de Doc Gyneco quand il emballe Christine Angot.
Une femme est enlevée en rue. Du déjà lu ; quasi du banal. Mais le sort qu’elle subit est hallucinant. Après une poignée de chapitres on imagine mal comment l’auteur pourra aller au terme des 392 pages proposées. Impossible ! ça ne peut pas être pire. Les protagonistes : un fou sadique et Alex, sa victime, dont personne ne semble remarquer la disparition . Mais comme chez Ferré, quand c’est fini ça recommence . Un improbable trio de flics entre dans la danse. Camille, le chef, un mètre quarante-cinq ; Louis, dandy aux fringues hors de prix ; Armand, entièrement sapé au déstockage du Secours Populaire. Ils n’ont pas l’ombre d’un début de piste. Quelque part, une femme nue est enfermée dans une caisse à claire-voie, cernée par des rats de plus en plus affamés…
Lemaitre est imprévisible. Il multiplie les changements de rythme. On voudrait avancer à toute bride, mais quelque chose retient de sauter la moindre ligne, tant chaque phrase est nécessaire. Lemaitre s’amuse à poser des lacets là où il sait attirer le lecteur. Alex n’est peut-être pas celle que l’on croit. Mais que croit-on au juste ? A coup sûr que l’on tient là un sacré roman, à dévorer toute affaire cessante.
Au Livre de Poche, sous le n° 32253 vient de paraître « Cadres noirs », tout aussi égarant, complément idéal à l’indispensable « Alex ». Autres titres disponibles au même catalogue : « Robe de marié » et « Travail soigné »

Marc Emile Baronheid
« Alex », Pierre Lemaitre, Albin Michel, 19,90 euros crédit photo Pierre Lemaitre ©

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à