fbpx

Cessez d’être gentil: une méthode pour redevenir soi-même

par

Par Melina Hoffmann- PUTSCH.MEDIA / « Pouvons-nous être vraiment et adéquatement à l’écoute des autres sans être vraiment et adéquatement à l’écoute de nous-mêmes ? Pouvons-nous être disponibles et bienveillants vis-à-vis des autres, sans l’être vis-à-vis de nous ? Pouvons-nous aimer l’autre dans ses différences et ses contradictions sans d’abord nous aimer profondément avec les nôtres ? » A force de vouloir plaire, nous conformer à l’image et aux attentes que les autres ont de nous, ne pas vouloir décevoir, blesser ou s’opposer….piégés dans nos conditionnements inconscients, nos préjugés et nos automatismes de pensées ….mus par une quête insatiable d’approbation, de reconnaissance et d’intégration, nous en oublions trop souvent une chose essentielle : être nous-mêmes. Parce qu’il est toujours plus facile de juger les autres, leur façon d’être ou leurs réactions, que de s’interroger sur les sentiments et émotions qui nous animent, d’être à l’écoute de nos propres besoins, de nos manques, et d’oser les exprimer.
N’avez-vous jamais été à l’encontre de l’une de vos valeurs, mis à mal votre intégrité, bradé l’une de vos convictions, mis entre parenthèses vos propres besoins ou encore toléré d’être traité dans le non-respect, par peur de vous affirmer dans votre différence ? Pour satisfaire les besoins d’amis, parents, collègues… ? Pour ne pas entrer en conflit avec l’autre ? Pour préserver une relation à laquelle vous tenez à tout prix ? Autant d’attitudes qui, à plus ou moins long terme, sont génératrices de violence et d’agressivité, et qui nuisent non seulement à nos relations avec les autres, mais aussi à notre propre bien-être.
« Comment rester moi-même tout en restant avec l’autre, comment être avec l’autre sans cesser d’être moi-même ? »
C’est à cette question fondamentale que Thomas d’Ansembourg s’est intéressé. Dans cet ouvrage passionnant, enrichissant et accessible à tous, il nous invite à laisser tomber nos masques et à nous reconnecter avec nous-mêmes, condition principale à des rapports harmonieux, authentiques et non-violents avec les autres.
Cela passe tout d’abord par une prise de conscience et implique de nous réapproprier nos propres sentiments, nos propres maux – dont nous aimons tant faire porter le poids de la responsabilité à l’autre – et de les exprimer de façon juste et constructive, pour comprendre les besoins qu’ils trahissent.
Portés par l’ère des nouvelles technologies, nous communiquons de plus en plus et de plus en plus vite. Mais de plus en plus mal aussi. Nous communiquons sans plus vraiment nous exprimer, nous écouter et nous comprendre. La qualité de nos échanges se détériore au même rythme que l’attention que nous nous portons à nous-mêmes.
En s’appuyant sur des exemples concrets de couples venus en consultation pour surmonter certaines difficultés, et en nous proposant quelques exercices pratiques, l’auteur nous livre les clés pour comprendre les besoins qui se cachent derrière notre violence, nos jugements, et apprendre ainsi à communiquer différemment et à développer une sécurité intérieure qui nous permettra d’aller à la rencontre de l’autre, dans l’écoute et l’empathie, sans pour autant s’oublier soi-même.
Une lecture très enrichissante dont il serait dommage de faire l’économie.
Titre: Cessez d’être gentil Auteur: Thomas d’Ansembourg Editions de L’homme Prix: 25 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à