fbpx

La lecture est un plaisir, pas une tendance chic

par

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Tentons d’aborder 2011 comme nous avons quitté 2010 en ne cessant d’alimenter notre joie de lire. Et ne boudons pas notre plaisir à découvrir. La culture dans son sens le plus global est intime à chacun de nous. Je m’explique : je pars du principe simple et naturel que je lis des livres parce que le sujet me plaît, ou parce que j’ai de l’estime pour l’écrivain ou parce que j’ai lu une bonne critique. Cette liste d’intérêts présumés n’est bien évidemment pas exhaustive.

Je conçois ainsi mal que l’on puisse lire pour faire bien ou par ostentation ou pis, par snobisme. Car ces desseins ne laissent pas de place au plaisir.
C’est d’ailleurs bien souvent une part non négligeable du lectorat des ouvrages primés par les prestigieux prix littéraires. L’idée quelque peu condescendante du, «si vous n’en lisez qu’un, lisez celui-là» est malheureusement fort répandue. Il n’est pas question de partir en guerre contre les prix littéraires mais il est crucial de ne jamais perdre de vue que la lecture est indissociable du plaisir. Alors si vous lisez uniquement pour briller lors de dîners mondains, préférez-y le cinéma, les films sont généralement moins longs que la lecture d’un livre.
Ainsi la joie de lire ne doit pas se résoudre au prestige, ni à la médiatisation et encore moins à la notoriété d’un auteur. Car la joie est simplement sincère. Dans la veine de cette conception, je ne peux que louer à présent le dernier livre de Charles Dantzig «Pourquoi lire» (Editions Grasset) tant il y est justement exprimé toutes ces déclinaisons dont jouit et souffre en même temps la lecture. En voici quelques phrases piochées çà et là : « J’ai éprouvé cette grande loi de la lecture, que le livre ne se donne pas, si on le parcourt. Il faut s’abandonner totalement à lui, esprit comme corps, esprit plongeant dans les pages comme la tête» ou encore celle-ci plus impertinente mais tout aussi délicieuse « On croit volontiers que les lecteurs sont des gens bien, sont tous des gens bien. Il y a aussi des imbéciles qui lisent» et pour vous convaincre définitivement de vous le procurer, «Lire, c’est beaucoup plus intéressant que se distraire».
Dans tous les cas, 2011 sera pour le BSC NEWS MAGAZINE une nouvelle année promise au renforcement de notre ligne éditoriale éprise de votre curiosité et de votre fidélité. Nous continuerons à cultiver notre regard critique.
Au nom de la rédaction du BSC NEWS MAGAZINE, je vous souhaite une merveilleuse année 2011.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à