fbpx

Des meurtres en toute bonne conscience

par

Par Elisabeth Guillaud – BSCNEWS.FR / N’avez-vous jamais voué aux plus grandes souffrances le conducteur fou vous faisant une queue de poisson, le passager venant troubler votre quiétude dans le compartiment d’un train en déballant nourritures nauséabondes et autres réjouissances, ou encore le spectateur se raclant la gorge le temps d’un concert de musique classique ? Qu’est-ce qui nous retient alors de franchir le pas en leur tordant le cou! Le protagoniste du polar de Jean Baptiste Seigneuric est passé à l’acte en se faisant un devoir d’éradiquer de la surface de la terre tous les gêneurs, les dangereux, les irrespecteux. Plus qu’un devoir, il a fait du civisme une vraie religion, un rituel. Il enchaîne donc les meurtres en toute bonne conscience. Tuer règle les problèmes d’incivisme mais tuer devient aussi un jeu d’enfant pour lui et quand il s’agira de liquider un problème personnel, le pas de trop sera alors franchi !

Le polar de JBS est remarquablement orchestré et finement écrit ! Pas de longueurs dans ce polar qui a du rythme et qui maintient le suspense jusqu’au bout, notre auteur va à l’essentiel tout en soignant la psychologie des personnages et les scènes de crimes… on reconnaîtra d’ailleurs bien souvent la pâte du chirurgien, auteur de ce roman.
Civic instinct fait froid dans le dos car il nous questionne nos propres limites, sur notre degré de tolérance… une belle idée de base qui fait un bon polar.

Civic instinct, Jean-Baptiste Seigneuric, Editions Les 2 Encres, 18 euros, 188 pages

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à