fbpx

Equipe de France : Entre frictions et hésitations coupables

par

Par Nicolas Vidal – BSCNEWS.FR / Avant ce deuxième match déjà capital contre le Mexique, l’équipe de France ne manque pas d’inspiration pour entretenir le doute sur sa capacité à sortir de ce groupe de qualifications. Après un match extrêmement pauvre face à une pâle équipe d’Uruguay ( qui s’est imposée hier 3 buts à zéro contre l’Afrique du Sud)), voilà le Mexique qui pointe le bout de ses crampons, fort d’une formation très jeune et déterminée à renverser les pronostics et gagner leur ticket pour les huitièmes de finale.

Cette semaine fut agitée chez les bleus : vrai-fausse mise à l’écart de Yohann Gourcuff, la blessure de Cédric Carrasso, caprices et nonchalances de certains joueurs dès le début de la compétition et casus belli avec Rama Yada au sujet du standing de l’hôtel dans lequel toute la délégation française réside.

A quelques heures seulement de son second match, il est évident que Raymond Domenech hésite, tergiverse, et ne donne pas l’impression une seule seconde depuis qu’il est à la tête des bleus d’avoir une composition d’équipe définie, assumée et justifiée. Dans ce registre, les fantaisies s’ajoutent aux fantaisies de tout ordre. Les observateurs sont presque tous unanimes. Ces bleus sont bien pâlichons et proposent un jeu décousu, sans fond de jeu. L’idée évoquée à mots couverts par de nombreux spécialistes sous-entend la motivation de certains joueurs et leur volonté à jouer collectivement avec leurs coéquipiers. Ces hésitations et cet état d’esprit font de cette Coupe du Monde un objectif quasiment inaccessible.

Roselyne Bachelot est attendue aujourd’hui en Afrique du Sud. Il serait, à cet égard, bien malvenu de se faire éliminer sans panache et sans gloire ce soir.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à