fbpx

Away we go, une respiration aux quatre coins de l’Amérique

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Voilà un petit film à croquer au soleil, pas indétournable mais que l’on regarde avec plaisir.Comme beaucoup de films de Sam Mendes –American Beauty/ Les Noces Rebelles- Away we go parle du quotidien et de ses possibles dérapages: il dépeint les derniers mois d’un jeune couple qui attend son premier bébé. Ainsi vit-on avec eux l’angoisse de ne pas être prêt, les interrogations sur la façon de devenir de bons parents, les résurgences de leurs vécus d’enfant.

Verona a perdu ses parents à l’âge de douze ans et a des difficultés à évoquer ce passé douloureux . C’est Burt, adorablement décalé et plein d’humour, qui réussit le mieux à atteindre le coeur endurci qu’elle cache sous une épaisse carapace…Devenir maman est l’opportunité -inconfortable- de renouer avec des souvenirs qu’elle avait choisi d’enfouir au plus profond.

Sam Mendes réalise une odyssée prénatale où ses héros, Vérona et Burt, vont affronter des « monstres » de parents, apaiser ou assister impuissants aux souffrances d’amis proches et ressortiront grandis de toutes ces étapes éprouvantes.
Attention, ce film n’a pas pour ambition de faire pleurer dans les chaumières aussi s’y égrènent de nombreuses scènes d’une drôlerie désopilante.
Vous apprendrez notamment de quelle enviable sexualité ont hérité les hippocampes, à quel point les gosses ont une capacité salvatrice à ne pas entendre les absurdités de leurs parents et autres délices bidonnants!

Away We Go est une respiration, l’occasion de partir en voyage aux quatre coins de l’Amérique, d’en admirer ses parcs naturels et ses visages citadins aux côtés de deux êtres charmants et touchants! Pourquoi, donc, refuserait-on de se laisser tenter?!

Titre: Away we go
Réalisateur: Sam Mendes
Scénario: Dave Eggers et Vendela Vida
Acteurs principaux: John Krasinski et Maya Rudolph

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à