fbpx

L’érotisme : une sphère culturelle délicate et authentique

par
L’idée me trottait dans la tête depuis quelques temps déjà de faire paraître un BSC NEWS MAGAZINE centré sur l’érotisme. Mais le sujet aussi vaste que brûlant révèle bien des surprises lors que l’on s’intéresse de près à ce qui fait la sphère culturelle de cette notion. On commence par réfléchir à ce que cela représente, à ce que cela appelle en nous et à ce que cela induit. Ce numéro tente de définir les frontières sensibles de l’érotisme et de ses attributs.
Nous avons donné la parole à des passeurs d’érotisme afin qu’ils vous proposent une vision, des idées et leur sentiment sur ce sujet. Nous sommes également partis à la recherche de photographes qui, pour nous, respectaient le grain de l’érotisme. Nous cherchions un travail délicat à même le sillon fécond de la photo et du corps. Notre rencontre avec Glenn Michel a été un véritable coup de foudre tant son travail sur la femme et la suggestion du corps dans son intimité nous a paru pertinente et gracieuse. Nous y avons associé également le travail de Juan Carlos Hernandez, un habitué du BSC NEWS MAGAZINE qui nous propose cette fois-ci sa patte érotique avec talent.

Concevoir la couverture d’un magazine est toujours le berceau fécond des hésitations, des titres racoleurs et parfois le procédé d’une drague dure envers les lecteurs pour certains médias en manque de contenus.

Depuis que je dirige le BSC NEWS MAGAZINE, je n’ai jamais éprouvé une certitude si évidente pour le choix d’une couverture. Je flânais sur le site de Glenn Michell et je suis tombé sur cette photo. Elle m’a laissé bouche bée tant elle incarne la candeur d’un érotisme pur et sans défaut. Et je crois bien que si je n’avais pu, par malheur ou malchance, la publier en Une, j’aurais changer le thème de ce numéro. Je remercie très chaleureusement Glenn Michel pour ce cliché de bonheur et de… suggestions.

Pour finir, j’ai bon espoir que ce nouveau numéro rallie vos suffrages culturels. Et ceux qui attendent ardemment des pages foncièrement coquines sans profondeur et d’une dévotion franche pour le porno chic seront vraisemblablement déçus. Je suis intiment convaincu que l’érotisme est culturel à l’inverse de la pornographie qui incarne le marché du sexe et la place boursière et malsaine des frustrations.

Je vous souhaite une excellente lecture et je vous remercie une nouvelle fois de votre fidélité pour notre magazine. Vous êtes tous les mois plus nombreuses et nombreux à nous suivre.

Pour lire le BSC NEWS MAGAZINE, Spécial Erotisme en intégralité et gratuitement en ligne, cliquez ici >>>

Nicolas Vidal / BSCNEWS.FR

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à