fbpx

La mélodie des tuyaux de Benjamin Lacombe ( Seuil Jeunesse)

par
La mélodie des tuyaux est un conte musical de Benjamin Lacombe ( que vous pouvez retrouver sur : http://www.myspace.com/benjaminlacombe ) dit par Olivia Ruiz et mis en musique par Alex el Rubio et Jean-Baptiste Marino.

Sorti le 8 octobre 2009 en librairie, voilà un livre magnifique. Un objet, d’abord, que l’on manipule avec émerveillement à cause de son grand format et de ses illustrations magiques. Sur la première de couverture, un petit blondinet pousse la chansonnette pour une jeune gitane parée de rouge….et du haut d’une cheminée d’usine grisâtre, leur amour éclaire la tristesse de la ville industrielle.

Alexandre a 13 ans et semble condamné à suivre le modèle des 3/4 des habitants de sa ville et aller travailler à l’usine. Mais un jour, des gens du voyage vont arrêter leurs roulottes et bouleverser sa vie. Sa rencontre avec Elena, jeune gitane aux marionnettes, va lui donner le souffle nécessaire pour échapper à un destin morne.

Saluons le texte d’une qualité littéraire indéniable. Puis le choix du thème: je me souviens ,qu’ enfant, j’étais fascinée par les récits des gens du voyage.

Leur univers bohème attire et lorsque, dans La mélodie des tuyaux, débarque Frieda, la femme à barbe, Mary et Anny, les soeurs siamoises…toute une foire de monstres gentils dont les prestations sont égayées du chant des guitares tziganes, on est conquis, comme un gosse…et on se prend à rêver d’un monde moins matérialiste.

A découvrir absolument donc pour le plaisir de se laisser bercer par la voix enfantine d’Olivia Ruiz et les mélodies tziganes d’Alex el Rubio et Jean-baptiste Marino, pour plonger l’oeil dans l’univers de couleurs chatoyantes du cirque et pour croire encore et encore au miracle de l’amour!

Julie Cadilhac

retrouvez les chroniques décalées de Julie Cadilhac sur son blog (http://ecriturechromatique.over-blog.com/)

La mélodie des tuyaux

Ecrit et illustré par Benjamin Lacombe

Texte dit par Olivia Ruiz

Seuil Jeunesse – 25 €

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à