fbpx
putsch-mag

Aïssatou Diamanka-Besland : « Briser l’éternelle glace »

Chaque jour, vous allez découvrir « ces grands auteurs de la petite édition ». Nous leurs avons posé à tous la même question : « Vous êtes connus dans l’univers virtuel, et vous allez passer avec ce salon de l’ombre à la lumière. Mais justement, sous cet éclairage nouveau, quelle zone d’ombre allez-vous tenter de […]

propos recueillis par

Chaque jour, vous allez découvrir « ces grands auteurs de la petite édition ». Nous leurs avons posé à tous la même question : « Vous êtes connus dans l’univers virtuel, et vous allez passer avec ce salon de l’ombre à la lumière. Mais justement, sous cet éclairage nouveau, quelle zone d’ombre allez-vous tenter de préserver? »

Aïssatou Diamanka-Besland :
Enfin les écrivains se mettent à Internet, ce qui donne naissance au 1er salon des Facebouquins des grands auteurs de la petite édition dont je fais parte. Je salue au passage l’audace d’Edith d’avoir eu cette idée de fédérer les esprits. Nous n’avons plus le droit de douter, nous les grands auteurs de la petite édition de notre capacité de nous faire connaître face au rejet incessant des médias traditionnels qui ne satisfont que le compte des grandes maisons d’édition bien segmentées. Chaque année, des milliers d’auteurs sont édités et parmi eux nombreux sont ceux qui s’autoéditent ou sont édités dans une petite maison, ceux-là n’ont aucune chance de passer chez Ardisson ou Ruquier pour avoir un minimum de visibilité car les moyens économiques ne répondent pas.

Je pense que le salon Facebouquins est là pour répondre à ce capitalisme de l’édition qui mise tout sur le marketing et la notoriété de certains auteurs à « nom ». Nous sommes là pour briser l’éternelle glace qui nous sépare des médias et nous prive de notre droit de faire valoir notre savoir-faire, notre amour de la littérature et notre passion de l’écriture. Nous voulons tout simplement exister ! Je vais y présenter mon second roman « Patera » qui porte sur le thème de l’immigration. Et je suis impatiente de rencontrer les lecteurs.

Du virtuel, nous sommes passés au réel pour réveiller les consciences et sortir de l’ombre. Je ne doute pas que ce premier salon Facebouquins demeurera quelque chose de solide et que dans les années à venir, la petite et moyenne édition ou l’autoédition aura sa part du gâteau dans le paysage médiatique à coup de marketing sauvage. Je suis très excitée de pouvoir rencontrer enfin mes amis virtuellement virtuels dans un monde réellement réel. Un clin d’œil à Edith : On va gagner !

Partenaire du « Salon facebouquins des grands auteurs de la petite édition », le BSC News vous propose de découvrir jusqu’au 17 octobre les vingt-six auteurs qui seront présents – bien réels, sortis du monde virtuel – au restaurant Le Mélange des genres pour une première rencontre inédite avec leurs lecteurs.
Voici la liste complète des participants : Aïssatou Diamanka-Besland, Alan Spade, Al Lu-Sinon, Anne-Laure Buffet, Arielle Alby, Danièle Antoniotti , Édith Le Dico, Élisabeth Robert Mozzanini, Emmanuel Parmentier, Emmanuelle Récher, Eric Van Hamme, François Martini, Frédéric Vasseur, Gérard Faure-Kapper, Hervé Croenne, Louise-Frédérique Sainker , Luc Doyelle, Marie-Laure Bigand, Mestr Tom, Michel Nekourouh, Saliâme Khéloufi , Samia Boukhlifa , Sophie Chastain, Valérie Bettencourt, Viviane Campomar et Yves Aillerie.
Edouard Brasey, romancier spécialiste de la fantasy et de la féerie, sera également présent durant cet événement.

Olivier Quelier

Le Mélange des Genres, 44, bd Voltaire 75011 Paris M° Oberkampf (www.lemelangedesgenres.fr).
Samedi 17 octobre de 15h à 20h et dimanche 18 octobre de 14h à 19h.

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à