fbpx

La littérature estivale et le plaisir de lire

par
La brillante idée que les livres de l’été ne peuvent être forcément que des ouvrages légers qu’on feuillette sans aucune conviction sur la plage m’apparaît totalement infondée et au demeurant erronée. Dans ce numéro, vous découvrirez des titres qui méritent d’être dévorés, dégustés, lus et relus pendant cette période estivale. Car la littérature de plage peut avoir de la qualité. Il suffit encore de la sélectionner avec soin et passion. Et l’excellence du style ne me semble pas incompatible avec le plaisir de lire. Il suffit encore de s’y plonger et de l’apprécier.
J’ai toujours entendu dire autour de moi à l’orée de l’été « Je vais acheter des bouquins qu’on lit à la mer. Quelque chose de léger et de facile à lire». Et l’on imagine un «bouquin» conçu à la va-vite pour satisfaire tous les lecteur(ice)s qui n’ont que faire «de se prendre la tête» avec un pavé, bourré de mots compliqués. Du vite lu avec une surenchère d’ingrédients racoleurs, un style épuré, des phrases simples. Et tout ce paquet de 120 pages relié fermement avec des ficelles bien épaisses sur lesquelles on tire pour épousseter le sable répandu sur la serviette.
Alors, appréhendez ce nouveau numéro comme un guide pratique sur les livres qui pourraient vous accompagner sur tous les rivages du monde cet été, sans vous procurer une seule seconde d’ennui alors que les enfants traceront de grands cercles autour de vous et que vos voisins de droite prendront un soin consciencieux à vous asperger du sable tapissant leur bivouac estival. Mais le plaisir de votre lecture vous apportera sérénité, plénitude et si vous êtes un tantinet sensible, un peu de scrupule à profiter égoïstement de ce livre alors que le bivouac voisin n’a que pour seul butin : un parasol, une glacière, un paquet de chips et trois numéros de «magazines de plage» pour le coup.

Alors, avant d’aller plus loin dans la lecture de ce nouveau numéro, munissez-vous d’un stylo et procédez à votre sélection parmi les 50 chroniques que nous vous proposons car toutes les sensibilités littéraires y trouveront des livres de plage à leur convenance.

Vive le plaisir de lire tout azimut quelque soit la période de l’année.

Nicolas Vidal.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à