fbpx
putsch-mag

Nicky Depasse

Nicky Depasse est chroniqueuse littéraire pour Lire est un plaisir. Elle interview très régulièrement des grands noms de la littérature francophone. Rencontre avec une journaliste passionnée… Nicky, vous avez plusieurs casquettes : journaliste, chroniqueuse pour la littérature jeunesse et vous évoluez beaucoup dans le milieu littéraire. Quel est le fil conducteur qui relie entre eux […]

propos recueillis par

Nicky Depasse est chroniqueuse littéraire pour Lire est un plaisir. Elle interview très régulièrement des grands noms de la littérature francophone. Rencontre avec une journaliste passionnée…

Nicky, vous avez plusieurs casquettes : journaliste, chroniqueuse pour la littérature jeunesse et vous évoluez beaucoup dans le milieu littéraire. Quel est le fil conducteur qui relie entre eux tous ces rôles ?
La passion des livres, évidemment. L’enrichissement qu’ils procurent. J’ai trois enfants et je sais à quel point il est important de les initier à la chose écrite. Le livre doit d’abord être un objet de jeu au premier âge avant de devenir un moment de plaisir. C’est pourquoi j’ai ajouté le livre pour enfant et pour la jeunesse aux romans.
Comme je le dis dans mes séquences :  » Lisez bien, lisez de tout mais lisez !  »

D’après vous, quelles sont les prédispositions qu’il faut avoir pour pratiquer ce métier?
Avoir de bonnes notions de l’histoire de la littérature. Connaître les classiques et les oubliés aussi. C’est indispensable pour se forger une opinion. Ensuite, il faut avoir l’envie de faire partager avec les autres le plaisir qu’on a éprouvé à lire un livre. Enfin, il faut aimer le contact et les rencontres, ne pas craindre de parler devant un micro et ne pas compter ses heures de lecture et de préparation d’interview.

En tant que journaliste, qu’est ce qui fait que vous décidez de chroniquer un livre plutôt qu’un autre ?

Le nom de l’auteur, le thème du roman, la perspective d’une interview, le bouche-à-oreille, les articles de confrères et, n’ayons pas peur de le dire, la couverture.

Que vous apportent ces multiples rencontres avec des auteurs et des écrivains?
Du bonheur, des amis, des expériences, un enrichissement par le partage des idées échangées.

Pour finir, pouvez-vous nous dire quel est votre dernier coup de coeur en librairie?

« Le théorème d’Almodovar » d’Antoni Casas Ros chez Gallimard.

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à