fbpx

Les Gilets Jaunes de Montpellier poursuivent la lutte sur le rond-point

par

Pour ce week-end du 18 et 19 juillet , les Gilets Jaunes de Montpellier ont décidé d’animer et d’occuper pendant deux jours le  très grand rond-point près d’Arènes, situé au sud ouest de Montpellier. C’est un carrefour important pour les automobilistes qui distribue soit vers les plages, soit vers l’autoroute.

Au menu, des débats, des concerts, des discussions  et des repas en commun sous une tente pour se protéger de la chaleur intense au coeur de ce mois de juillet.

Putsch est allé à leur rencontre dimanche après-midi alors que les Gilets Jaunes, en accord avec la Préfecture commençaient à démonter le « village jaune » très visible depuis la route, qui a récolté de très nombreux coups de klaxon pendant notre présence.

Une quarantaine de Gilets Jaunes terminaient de discuter autour d’un café servi sur place, toujours déterminés, et plein d’espoir pour une rentrée sociale qu’ils espèrent agitée pour faire valoir «  les revendications qu’ils portent depuis 20 mois et qui n’ont pas changé« .  Le message était clair : « Nous manifestons depuis trop longtemps pour arrêter maintenant. Sinon tout cela n’aurait servi à rien« .

Du côté de Montpellier, les Gilets Jaunes organisent chaque semaine une assemblée générale pour évoquer de très nombreux sujets. Ils se montrent également sur le rond-point d’arènes de temps à autre et réfléchissent aussi à une coordination plus large au niveau régional pour peser plus fortement et faire entendre leurs doléances au plus haut niveau de l’Etat. Ce moment convivial au coeur de l’été sur le pelouse du grand rond-point d’arènes a conforté les Gilets Jaunes de Montpellier à continuer de « revendiquer le droit à un monde meilleur » .

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à