fbpx

500 000 Hongkongais ont voté malgré la répression chinoise

par

Le deuxième tour des primaires s’est tenu à Hong Kong pour choisir les candidats « pro-démocratie » aux élections de septembre du Concile citoyen.

Les partisans hongkongais de la démocratie continuent de contester même après l’application de la nouvelle « loi de sécurité » imposée par le régime communiste chinois.

Samedi, 500 000 électeurs ont choisi de braver le risque pour aller voter en « réaction à la répression de la tyrannie ».

En septembre 2020, auront lieu les élections pour le renouvellement du Conseil législatif de Hong-Kong. Les militants pro-démocratie – tels que Joshua Wong ou Nathan Law – espèrent pouvoir obtenir au moins 35 des 70 sièges disponibles. Ainsi ils pourront tenter de s’opposer à la répression menée par le gouvernement chinois sur cette région administrative spéciale.

Le week-end dernier, des manifestations en soutien aux militants pro-démocratie de Hong-Kong ont eu lieu dans plusieurs villes du monde notamment à Tokyo ou à Paris.

 


(credit image à la une : une manifestation à Hong Kong, le 7 juillet 2020. Photo prise par Studio Incendo CC BY.4.0)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à