fbpx

Jean Castex : Des cumuls de mandats et de rémunérations qui pourraient créer la polémique

par

Le voici, le voilà, le nouveau Premier ministre d’Emmanuel Macron. L’énarque et haut fonctionnaire Jean Castex, magistrat à la Cour des comptes, remplace Edouard Philippe à Matignon dès ce vendredi 3 juillet.

Jean Castex s’est révélé au grand public lors de la gestion du déconfinement. Mais il est avant tout haut fonctionnaire, ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy, très proche de la droite. Il est également maire de la commune de Prades dans les Pyrénnées-Orientales, ancien conseiller régional de 2012 à 2015, conseiller département et délégué interministériel aux jeux olympiques et paralympiques.

Jean Castex a occupé de très nombreuses fonctions ( mandats et poste) durant ces dernières années. En atteste sa déclaration d’intérêts publiée sur le site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique consultable ici en intégralité, et déposée le 14 janvier 2020.

Pour information, Jean Castex a déclaré une rémunération entre septembre 2017 et janvier 2020, de près de 366000 euros nets par an en tant que délégué interministériel aux jeux olympiques et paralympiques .

(Source : site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique)

 

Son mandat de maire lui a rapporté aux alentours de 133709 euros brut sur la période entre 2014 à 2019.

(Source : site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique)

 

(Source : site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique)

 

En tant que conseiller général, de 2012 à 2025, il a perçu 99 558 euros brut. Jean Castex a également occupé un mandat de conseiller départemental pour un montant de 120 593 euros.

(Source : site de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique)

 

Pour information, en 2019, Jean Castex a cumulé un revenu de 208000 euros  en tant que délégué ministériel aux jeux olympiques et paralympiques, maire de Prades et conseiller départemental. Il a d’ailleurs été réélu maire de Prades avec près de 75% des suffrages au premier tour, le 15 mars 2020.

Pour les fonctions de délégué interministériel aux grands événements sportifs, de président du CA à  l’Agence nationale du sport (GIP), de vice-président de Solideo, et de président communauté de communes Conflent Canigo, Jean Castex a déclaré n’avoir touché aucun revenu.

En ces temps de crise sociale et de fortes tensions économiques, les revenus de Jean Castex tirés de plusieurs mandats et d’un poste de délégué ministériel pourrait créer la polémique dès le début son activité de Premier Ministre, dont le traitement mensuel s’élève à 15 203,81 euros brut par mois.

L’intégralité de déclaration d’intérêts de Jean Castex publiée sur le site de la Haute autorité

(Capture  d’écran du compte twitter de Jean Castex)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à