fbpx

« En Commun! » veut orienter LREM vers la solidarité et l’écologie

par

Le nouvel « pôle de gauche » du parti présidentiel a désormais un nom et un statut. Le 23 juin a eu lieu l’assemblée générale constitutive de cette association lancée par des parlementaires LREM tels que Barbara Pompili ou encore Hugues Renson.

L’hémorragie de parlementaires dans les rangs de La République En Marche semble être contenue, du moins pour l’instant. Un groupe de députés de la majorité présidentielle, vient de fonder l’association « En Commun! » sans claquer la porte de la formation fondée par le président de la République Emmanuel Macron.

Le 23 et le 24 juin 2020 ont eu lieu deux moments importants pour l’association : l’assemblée constitutive et une conférence nationale. Cette dernière a associé « la société civile et les élus de la nation », comme l’a souligné dans un communiqué En Commun !

La même note à la presse précise que l’association « apportera sa contribution pour renforcer l’action de la majorité autour de la défense « des biens communs » : rendre nos services publics plus efficients, accélérer la transition écologique de l’appareil productif français et des modes de consommation, renforcer le modèle de protection sociale français, en particulier pour les plus vulnérables, et associer étroitement les citoyens, acteurs associatifs et corps intermédiaires ».

Le président d‘En Commun ! est Philippe Hardouin. A ses côtés, il y a trois vice-présidents : Barbara Pompili, députée de la Somme,  Jacques Maire, député des Hauts-de-Seine, Hugues Renson, député de Paris et vice-président de l’Assemblée Nationale.  La trésorière de l’association est la députée de la Drôme, Mireille Clapot. Pour compléter le bureau d’En Commun, le secrétaire général en charge de la communication est Pascal Gentil et Laurence Petit Dessaint occupe le poste de Secrétaire général en charge des territoires et des thématiques.

Avant de rejoindre La République En Marche, Barbara Pompili a été l’un des figures principales d’Europe-Ecologie Les Verts. Actuellement, elle est la présidente de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, à l’Assemblée nationale. Jacques Maire est membre de la commission des affaires étrangères. En février 2020, il a été au centre d’une polémique alimentée par des députés de La France Insoumise, lors des débats pour la réforme des retraites. Comme l’écrivait à cette époque-là notre confrère de France Culture, Frédéric Says, La France Insoumise avait dénoncé que « Jacques Maire est actionnaire du géant de l’assurance AXA. Il possède précisément 13 836 actions, pour une valeur estimée à 359 000 euros ». Par la suite, le député a donné des explications. De plus, le conflit d’intérêts avait été exclu par Agnès Roblot-Troizier, la déontologue de l’Assemblée Nationale.  Quand à Hugues Renson, il a été conseiller de Jacques Chirac et l’un des membres de la première heure de LREM. Avant le début de la campagne pour les municipales, il était pressenti comme candidat de la majorité présidentielle pour le fauteuil de maire de Paris. Finalement il n’est pas descendu dans l’arène mais il a affiché son soutien public au candidat dissident Cédric Villani.  Enfin, Mireille Clapot est vice-présidente de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée Nationale.

La nouvelle association rassemble une soixantaine de députées. Le 5 et 6 septembre 2020 aura lieu la première université d’été d’ En Commun!

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à