fbpx

Des scientifiques analysent plusieurs tissus pour réaliser des masques fait maison

par

Le New York Times publie les résultats de plusieurs tests effectués sur les matériaux utilisés pour fabriquer des masques fait maison. Tout (ou presque) est bon pour fabriquer une masque. Des scientifiques ont vérifié le pouvoir filtrant de t-shirts, essuie-tout, soutien-gorge…

En ces temps de pandémie, porter une protection sur le visage c’est toujours mieux que rien.

La pénurie de masques – toujours présente à quelques heures du début du déconfinement et dénoncée aussi dans Putsch par l’avocat Di Vizio – a obligé des millions de français à se fabriquer des masques artisanaux. Inéluctablement, des conseils pour fabriquer des masques ont fleuri sur internet.

Mais tous les tissus utilisés n’ont pas le même effet filtrant. Selon plusieurs recherches menées par différents laboratoires et universités, citées dans le New York Times ont tenté de démontrer que certains tissus protègent mieux contre les particules du virus.

De façon générale, les fibres naturelles sont plus efficaces que les fibres synthétiques. Il apparaît que deux couches de tissus seraient plus efficace pour assurer un premier filtrage. Ainsi, les tissus opaques seraient à privilégier.

Néanmoins, les masques artisanaux ne constituent pas une barrière efficace à 100% contre les microparticules du Covid-19. La responsabilité de chacun dans les mesures de distanciation sociale, reste essentielle.

 


(photo à la une : Claudi Schwarz sur Unsplash)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à