fbpx

Toulouse : une jeune femme en garde à vue pour une banderole «Macronavirus»

par

A Toulouse, une  jeune femme a été placée en garde à vue après avoir exposé devant son domicile, une banderole sur laquelle on pouvait lire « Macronavirus, à quand la fin ? ». La nouvelle a été rapportée par l’AFP, Le Figaro et Médiapart.

Selon le quotidien, l’avocate de la jeune femme, Me Claire Dujardin, la police est intervenue, une première fois, le 21 avril 2020. Les résidents ont accepté de décrocher la banderole. Cependant les agents se sont présentés une nouvelle fois au pavillon, le 22 avril dernier avec une convocation.

La jeune femme a été relâchée. Comme rapporté par Le Figaro, Me Dujardin a précisé que « l’infraction n’est pas constituée, on est plutôt sur du renseignement, de la police politique» dans «un contexte ou l’on ne peut plus manifester ».

La section toulousaine du NPA a également dénoncé «un cas grave de remise en cause de la liberté d’expression»,  dans Le Figaro. De plus, selon Médiapart, la police serait intervenue également à Paris, Marseille et Caen, pour demander l’enlèvement de banderoles à connotation politique.

 

 


(Photo d’illustration by ev on Unsplash )

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à