fbpx

Une nouvelle étude médicale montrerait que le Coronavirus est arrivé d’abord en Allemagne, puis en Italie

par

Une lettre de plusieurs médecins allemands, publiée dans la prestigieuse revue médicale « New England Journal of Medicine » reconstruit une partie de la chaîne de contagion du Covid-19 sur le continent européen.

Une équipe de plusieurs médecins et chercheurs de Munich et de Berlin ont fait une découverte qui chamboule toutes les hypothèses faites jusqu’au aujourd’hui, au sujet de l’arrivée du Covid19 en Europe. Dans la lettre publiée dans le « New England Journal of Medicine », il est expliqué que le « patient 1 » serait « un homme d’affaires allemand de 33 ans par ailleurs en bonne santé ».

Le 20 et le 21 janvier, l’homme a participé à des réunions de travail dans son entreprise près de Munich. Une commerciale chinoise figurait parmi les participants des rencontres dans l’entreprise bavaroise. Les médecins allemands expliquent que cette partenaire commerciale était « une résidente de Shanghai », présente en Allemagne du 19 au 22 janvier. « Pendant son séjour – précise la lettre – elle avait été bien, sans signes ni symptômes d’infection.  Mais elle est tombée malade lors de son vol de retour vers la Chine ».  C’est justement dans son pays « qu’elle a été testée positive au Coronavirus le 26 janvier ».

Le 24 janvier 2020, l’homme de 33 ans allemand a présenté à son tour des symptômes. Selon les médecins, cet homme a déclaré « un mal de gorge, des frissons et des myalgies. Le lendemain,sa fièvre est montée jusqu’à 39,1 ° C «  accompagnée de toux. Le soir du 27 janvier, « il a commencé à se sentir mieux » et il est donc retourné au travail.

Toujours le 27 janvier, la commerciale chinoise de son côté a informé l’entreprise de son état. Ensuite la recherche des contacts a commencé et l’homme a été analysé par la Division des maladies infectieuses et de la médecine tropicale de Munich pour une évaluation plus approfondie. « Lors de la présentation – expliquent les médecins – il n’avait pas de fièvre et il allait bien. Il n’a signalé aucune maladie antérieure ou chronique et n’a eu aucun antécédent de voyage à l’étranger dans les 14 jours précédant l’apparition des symptômes ». Les tests auxquels il a été soumis « se sont révélés positifs pour 2019-nCov ».

Le 28 janvier, trois autres employés de l’entreprise ont été testés positifs au coronavirus. C’est ainsi que la chaine de la transmission a commencé à Munich.

Selon les recherches menées par le site Nexstrain sur l’ADN des différentes souches de Covid-19, la « version » européenne du virus serait différente à la version américaine et celle de la Corée du Sud. L’analyse de l’ADN de la maladie confirmerait aussi que la souche allemande est l’ « ancêtre » de la version italienne.

Le site Nexstrain est dirigé par le docteur Trevor Bedford, du Centre de Recherche sur le cancer « Fred Hutchinson » de Seattle. Selon M. Bedford « Depuis le 1er février – environ un quart des nouvelles contaminations au Mexique, en Finlande, Écosse et Italie, mais aussi les premiers cas au Brésil, du point de vue génétique, sont très proches de celles du foyer de Munich ».

 

 


(photo à la une : le coronavirus au microscope par CDC sur Unsplash)
Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à