fbpx

Romain Slocombe : La puissance de la fiction pour restituer l’Histoire à hauteur d’homme

par

Le 17 juin 1940 lors de son allocution, le maréchal Pétain avait eu, outre l’annonce de mettre fin aux hostilités avec l’Allemagne nazie, quelques mots pour « les malheureux réfugiés qui dans un dénuement extrême sillonnent nos routes ».

C’est l’exode de ces hommes et de ces femmes que Romain Slocombe restitue avec beaucoup de talent et de réalisme. il le retrace au travers de deux familles issues de la bourgeoisie parisienne : les Perret et les Guirlange. La première est composée du père, de la mère et de leurs deux enfants, Bernard et Jacqueline(14 ans).
Cette dernière, de loin le personnage le plus fouillé, accomplira un voyage initiatique. Les Guirlange, contrairement aux Perret, ne sortiront pas indemnes de ce périple.
Quant à Lucien, photographe de mode reconnu, mobilisé, il fera revivre en partie la retraite de l’armée française qui apparaît plus combative que ne le laissent entendre les anciens de 14-18. Hortense, sa compagne, mannequin tentera de retrouver son bien-aimé parmi le chaos engendré par les trains sanitaires, les hôpitaux du sud ouest de la France.
Quant à la foule, elle représente les Français avec leurs petitesses et aussi leur générosité en pareilles circonstances, mais elle traduit aussi ce que ce peuple pense de la situation.
Des thèmes récurrents se font jour pendant la débâcle comme le sentiment d’avoir été trahi par nos élites; les dires de Paul Guirlange sont éloquents à ce propos. L’espoir d’une contre-attaque de l’armée française à partir de la Loire, une réminiscence de la bataille de la Marne de la première guerre mondiale sans doute. L’entrée en guerre de l’URSS aux côtés des alliés en juin 40 !!! les fake news ne datent pas d’aujourd’hui.
Plus graves sont les horreurs restituées par l’auteur: les avion allemands qui mitraillent sans raison les colonnes de civils occasionnant de nombreux morts : femmes, enfants… l’élimination des tirailleurs sénégalais par les nazis…

Bref un livre qui démontre la puissance de la fiction pour restituer l’Histoire à hauteur d’homme. Donc à lire ne serait-ce que pour se convaincre d’avoir une armée puissante pour nous défendre.

La débâcle
Romain Slocombe Robert Laffont 22 €

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à