fbpx

Le domicile des parents d’une députée LREM pris pour cible par des manifestants

par

La députée de La République En Marche Anne-Laure Cattelot a dénoncé les agissements d’ « une quarantaine de syndicalistes et gilets jaunes ». Sa permanence avait été déjà dégradée en 2018.

Dans un Tweet, la députée du Nord a rappelé que le site de l’entreprise de sa sœur a fait également l’objet d’actions menées par des manifestants qu’elle précise être « une quarantaine de syndicalistes et de gilets jaunes ».

 

Pour Anne-Laure Cattelot « la ligne rouge a été franchie » et « rien ne justifie la violation des sphères privées et familiales ».

Dans le communiqué publié dans son tweet, la députée de la majorité rappelle qu’elle a « toujours eu à cœur de défendre le droit de grève, de manifester. »

Plusieurs personnalités politiques et du monde syndical, ont exprimé leur solidarité à la députée et ont condamné les faits.

 

 

Céline Verzeletti, représentante syndicale de la CGT, a condamné ce type d’actions, si elles se déroulent au domicile des élus ou de leurs proches, mais pas lorsqu’elles concernent les permanences des hommes et des femmes politiques.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à