fbpx

Sylvie Gonzalez (Musée Paul Eluard, Saint-Denis) : “Ici, les anciennes cellules sont devenues des espaces d’exposition”

Quinze artistes se sont appropriés le thème de l’enfermement. Ils ont réalisé des œuvres qui vont contre toutes les formes d’enfermements idéologiques, politiques et psychiques. Leur travail est exposé durant l’été et jusqu’au 7 octobre au musée d’art et d’histoire Paul Eluard Saint-Denis. Putsch à rencontré la directrice et co-commissaire de l’exposition.

propos recueillis par

Pourquoi cette exposition a été consacrée au thème de l’enfermement ?

Le carmel fondé au XVIIème siècle et dans lequel se situe aujourd’hui le musée d’art et d’histoire Paul Eluard était est un lieu d’enfermement. Ici les anciennes cellules sont devenues des espaces d’exposition, tandis que les sentences mystiques accompagnent le visiteur tout au long de son parcours. Le thème de l’enfermement fait aussi écho au recueil de Paul Eluard “Souvenirs de la maison des fous”, témoignage de l’asile de Saint-Alban et illustré par son gendre Gérard Vulliamy.

Quel type d’enfermement ont choisi les artistes ?

Les choix ont été faits par les commissaires de l’exposition : moi-même, Diane Watteau et Hervé Bacquet, qui sont tous les deux artistes et chercheurs à l’Institut ACTE à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Dans la cadre de l’exposition Enfermement, ils proposent notamment de découvrir des oeuvres d’artistes associés à l’université, tels Dominique Blais, Olivier Long, Pierre Juhasz, Michel Sicard et Michel Verjux.

 

« Le thème de l’enfermement fait aussi écho au recueil de Paul Eluard Souvenirs de la maison des fous

 

Et comment ont-ils interprété le thème de l’exposition ?

Ce sont pour la plupart des œuvres préexistantes à l’exposition. Certaines ont été créées pour l’occasion lors de la visite préparatoire avec les artistes. Dans ce cas, ils ont exploité leur travail habituel adapté au contexte du musée. C’est le cas par exemple de Michel Verju, Dominique Blais, Dominique de Beer, Agnès Thurnauer.

 

Pourquoi avez-vous choisi de réaliser cette initiative au musée d’art et d’histoire « Paul Eluard » de Saint-Denis ? 

Le musée propose un travail régulier sur l’art contemporain en regard de ses collections plus classiques. Nous avons aussi souhaité initier ce partenariat avec l’université de Paris 1 afin de viser un élargissement de nos publics étudiants.

 

« Le musée propose un travail régulier sur l’art contemporain en regard de ses collections plus classiques »

 

Avez-vous pensé à  proposer le même thème à d’autres artistes prochainement ? Après tout, les enfermements peuvent évoluer ?

Non car nous avons déjà d’autres projets pour l’avenir et hélas, nous n’avons pas les moyens pour ce faire. Dommage.

Avez-vous d’autres projets en tant que curatrice ou responsable d’exposition ? Pourriez-vous nous en parler ?

Je pars à la retraite cet été. Je poursuis néanmoins avec le musée sur des projets déjà entamés comme « La Suite Binant » avec le musée de Digne-les-Bains (septembre 2019), Picasso-Eluard, avec les musées Picasso Barcelone (novembre 2019), puis Picasso Paris (avril 2020), Le siège de Paris pendant la guerre de 1870 (septembre 2020).

 

 


Exposition « Enfermement »
Musée d’art et d’histoire « Paul Eluard » (Saint Denis)
http://musee-saint-denis.com/event/enfermement/

 

 


(crédit photo. A la une : Sylvie-Gonzalez © Léo Michallet)

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à