fbpx

(Vidéo) Matteo Salvini : son message vidéo cinglant à l’encontre d’Emmanuel Macron

par

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, le Ministre italien de l’Intérieur rappelle à Emmanuel Macron que l’Italie refuse d’accueillir des migrants.

Lors de la réunion de lundi 22 juillet, des ministres de l’intérieur de l’UE – convoqués pour parler de la crise des migrants – Emmanuel Macron avait déploré l’absence de Matteo Salvini. Rome avait, en effet, décidé d’être représentée seulement par des fonctionnaires du ministère de l’Intérieur.

Le Président de la République s’est fendu d’un « on n’est jamais gagnant quand on ne participe pas » à des réunions de ce type. La réponse du ministre italien de l’intérieur, (également le vice président du Conseil des Ministres) a été diffusée sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo postée sur ses comptes Facebook et Twitter, Matteo Salvini s’est mis en scène en sirotant un café espresso, qu’il a offert symboliquement à Emmanuel Macron.

Dans cette intervention, le ministre italien a délivré un message direct pour le moins à l’attention d’Emmanuel Macron : « Mon cher ami, occupe-toi des problèmes et des requêtes des français » car « l’Italie ne sera jamais un champ de réfugiés ».  De façon bien plus virulente, Matteo Salvini a poursuivi : « Veux-tu ouvrir les ports ? Il y a Marseille, il y a les ports de la Corse… Il y a une France généreuse, solidaire et accueillante qui dépend de tes paroles, de tes lois, de tes décisions. Donc, ne viens pas nous embêter ». « Les Italiens » a conclu Matteo Salvini « ne sont plus les serviteurs ou les esclaves de personne ».

(le tweet contenant la vidéo de Matteo Salvini)

La réunion du 22 juillet a permis de trouver un accord entre 14 pays de l’Union Européenne pour activer un « mécanisme de solidarité » pour la répartition rapide des migrants arrivés en Italie ou à Malte. Craignant que les migrants restent sur leurs territoires, Rome et La Valette, se sont fermement opposées à ce mécanisme.

Le sujet des migrants et le rôle joué par l’Union Européenne en ce domaine, continuent donc à alimenter les tensions entre Rome et Paris. Après le retour dans la capitale italienne de l’ambassadeur français (qui avait été rappelé à Paris après la rencontre avec certains Gilets Jaunes de Luigi Di Maio, l’autre vice-président du Conseil des Ministre italien) on avait assisté à un rapprochement entre les deux pays.

Un rapprochement que Matteo Salvini avait aussi évoqué dans une interview accordée à Putsch.  Après les récentes élections européennes ( En Italie, le parti de Matteo Salvini a remporté 34% des suffrages) les tensions entre Rome et Paris ont retrouvé de l’allant.

La situation est destinée à rester tendue car Rome ne semble pas être disposée à accepter les décisions contraires à ses intérêts en matière de migrants, prises au niveau de l’Union Européenne.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à