fbpx

(Vidéo) Le sénateur Claude Malhuret demande l’interdiction de RT France

par

Le sénateur Claude Malhuret ( groupe Les indépendants – République et Territoires) lors de l’audition plénière de Cédric O, secrétaire d’Etat au numérique ce 24 juillet au Sénat par la Commission de la culture, de l’éducation et de la communication ( ce même Cédric O qui avait, il y a quelques semaines, plaidé de façon hasardeuse pour un conseil de déontologie des journalistes) a demandé purement et simplement que le gouvernement interdise en France les médias Russia Today et de Sputnik.

Il s’est justifié en disant que la rédaction de RT France n’était pas composée de journalistes : «Leurs programmes ne sont pas faits par des journalistes, ils le sont directement par le directorat D (sic) du FSB à Moscou comme aux plus belles heures de la guerre froide ».

Le sénateur Claude Malhuret a poursuivi son réquisitoire en déclarant que « ces deux médias (RT France et Sputnik) entre guillemets ne sont pas des médias, ce sont des organes d’influence, ce n’est pas moi qui le dis, c’est le président de la République ».

De plus, il a récusé l’argument de la défense de la liberté de la presse pour ces médias car, toujours selon lui, «c’est une réponse qui n’est pas valable. Ce n’est pas une question de liberté de la presse, c’est une question de guerre des services de renseignement ».

Xenia Fedorova, la présidente de RT France a réagi via son compte twitter, qualifiant les propos du sénateur de «fantasmes».

On rappelle que le sénateur Claude Malhuret s’était distingué il y a quelques semaines avec une violente charge contre les enseignants en déclarant au Sénat :  « Les prof, ces « Escamoteurs de copies », ces « Révolutionnaires à statuts protégés », et ces « offusqués professionnels ».

C’est une nouvelle attaque édifiante contre nos confrères de RT France qui, pour l’instant, ne rencontre que peu d’échos dans la presse.

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à