fbpx

« Vivre tout simplement » : Comment parler de la mort la mort en jouissant de la vie ?

par

Voici un premier roman reçu par la poste. Julie Léal, 35 ans, a coécrit plusieurs comédies et créé trois spectacles pour un jeune public.

L’histoire ? Antonin, 34 ans, est un jeune homme ordinaire, qui exerce un métier qu’il aime, mais l’isole et le déshumanise : il est employé des pompes funèbres, croque-mort, quoi.

Dans son magasin, il observe le monde avec lassitude et ennui. Aussi, lorsque la belle Camille, joyeuse et pleine de vie, pousse la porte de sa boutique, Antonin s’agace. Que vient-elle donc faire là ? La joie n’a rien à faire ici ! Oui, mais voilà, Camille demande à Antonin de l’aider à préparer ses obsèques dans les moindres détails. Surpris par cette proposition peu conventionnelle, Antonin accepte. Dans le tourbillon des préparatifs, rythmés par les idées folles de Camille, les deux personnages vont apprendre à se découvrir. Deux êtres à la croisée des chemins, l’un réapprenant à aimer la vie aux côtés de celle qui apprivoise l’idée de la perdre. Un roman drôle et touchant qui, tout en côtoyant la mort, aide surtout à jouir de la vie !

 


« Vivre tout simplement »
de Julie Léal – Editions Anne Carrière
177 pages – 17 euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à