fbpx

Laurent Nunez : « Nous n’avons pas de regret sur la gestion des manifestations des gilets jaunes »

par

Invité ce dimanche du Grand Jury sur RTL/LCI/Le Figaro, Laurent Nunez, le secrétaire d’Etat à l’Intérieur a déclaré dimanche ne pas « avoir de regret » sur la gestion des manifestations de « gilets jaunes ». Selon lui, « ce n’est pas parce qu’une main a été arrachée, parce qu’un œil a été éborgné qu’il y a eu faute des forces de l’ordre. »

Laurent Nunez s’est justifié en déclarant que « Nous n’avons pas de regret sur la façon dont nous avons mené l’ordre public et la sécurité publique. C’est une crise inédite depuis 50 ou 60 ans, personne n’a eu à affronter ce que nous avons eu à affronter avec Christophe Castaner et les choses se sont quand même globalement bien passées en matière d’ordre public » alors même qu’était organisé à Paris à Bastille une marche des mutilés afin de dénoncer l’utilisation notamment des LBD ainsi que des grenades de désencerclement. Selon l’AFP, Environ 400 personnes ont participé à cette marche.

Depuis le 17 novembre, date du début du mouvement des Gilets Jaunes, 2.448 personnes ont été blessées du côté des manifestants et 1.797 parmi les forces de l’ordre, selon des chiffres communiqués par le Ministère de l’Intérieur le 13 mai dernier.

Le Secrétaire d’Etat s’est justifié en déclarant : « Quand il y a une agression contre des policiers et qu’il y a une riposte proportionnée, oui il peut y avoir des blessés » (…) « ce n’est pas parce qu’une main a été arrachée, parce qu’un oeil a été éborgné, que la violence est illégale« .

Il a terminé sur ces mots : « Je ne présente pas d’excuses, je m’en remets à la justice de mon pays« .

 

( Source Capture d’écran LCI )

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à