fbpx

Hayk Shahinyan lance un appel solennel à l’unité des figures médiatiques des Gilets Jaunes pour l’acte 18 à Paris

par

Lors d’un Facebook Live à la rédaction de Putsch ce 13 mars, Hayk Shahinyan, figure médiatique des Gilets Jaunes depuis le début du mouvement a lancé ce matin un appel à l’unité entre les figures médiatiques du mouvement.

Concernant les relations entre les différentes figures du mouvement des Gilets Jaunes, Hayk Shahinyan explique que « c’est un mouvement jeune et spontané. Les différentes figures médiatiques ne se connaissaient au début et chacune a essayé de se rendre utile avec des initiatives » .

Pour la journée de mobilisation du 16 mars 2019, Hayk Shahinyan lance un appel solennel à l’unité «  malgré le fait que nous ne sommes pas des représentants, nous avons une influence sur le mouvement et nous représentons ce mouvement aux yeux de l’opinion publique qui regarde ce que nous faisons. Malgré nos divergences, nous devons être à la hauteur de ce regard. Nous avons eu des malentendus entre nous car nous étions focalisés sur nos initiatives. ». Dans cette interview,  Hayk Shahinyan a lancé un appel auprès de toutes ces figures «pour se réunir autour d’une table et discuter avec Priscillia Ludosky, Benjamin Cauchy, Maxime Nicolle, Eric Drouet, Jérôme Rodrigues, Ingrid Levavasseur, François Boulo et d’autres… ».

 

« Malgré le fait que nous ne sommes pas des représentants, nous avons une influence sur le mouvement et nous représentons ce mouvement aux yeux de l’opinion publique qui regarde ce que nous faisons »

 

Il poursuit, «j’ai déjà proposé il y a quelques jours de prendre en charge la partie logistique de cette réunion à Paris. Car il est important à partir de maintenant de coordonner ensemble nos actions et cela nous donnera une force importante. Car une révolution citoyenne et un changement de système reposent sur deux aspects : le terrain et une construction plus institutionnelle. C’est comme cela que le gouvernement tremblera. »

Lorsqu’on lui pose la question des conditions qui feront le succès de la mobilisation très attendue du 16 mars à Paris pour les Gilets Jaunes, Hayk Shahinyan répond sans détour : « La France entière va regarder ce 18ème acte. Si le samedi 16 mars, toutes ces figures que les gens ont découvert et vu tout au long de ces 4 mois dans les médias et sur les réseaux sociaux, se réunissent en tête de cortège côte à côte, ce sera une image extrêmement forte. Cela sera un symbole très important pour le mouvement. Car les gens attendent cela. Car nous sommes d’accord quasiment sur tous les sujets. Les citoyens ont besoin de nous voir unis ».

 

« La France entière va regarder ce 18ème acte. Si le samedi 16 mars, toutes ces figures que les gens ont découvert et vu tout au long de ces 4 mois dans les médias et sur les réseaux sociaux, se réunissent en tête de cortège côte à côte, ce sera une image extrêmement forte »

 

Reste à savoir si cet appel sera entendu par les autres figures médiatiques du mouvement. Réponse samedi 16 mars au départ du cortège.

Replay de l’interview vidéo à Putsch ou directement sur Facebook :

 


A lire également :

* Jérôme Rodrigues : « On va d’abord s’occuper de la France et puis après on s’occupera de l’Europe »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

9 articles à lire

M'abonner à