Nancy Huston : Pol Pot, de sa jeunesse parisienne aux massacres au nom du marxisme

par

De son beau style sensible, la romancière célèbre raconte le destin de Pol Pot qui s’appelait Saloch Sit.

Jeune homme de l’aristocratie khmer, étudiant à Paris, il y puise ses idées marxistes et deviendra le dictateur qu’on connaît à l’origine des massacres des habitants des villes du Cambodge.

En deuxième partie du livre, toujours en utilisant le tutoiement, l’auteure tisse des liens avec Dorrit, le surnom de la jeune fille qu’elle était, et le jeune Saloch Sit. Un livre passionnant, osé, qui dénonce le danger des idéologies et nous fait mieux connaître Nancy Huston, ses lectures, ses engagements, son indignation devant la terreur que Pol Pot a fait régner dans son pays.

 

« Lèvres de pierre », de Nancy Huston
Actes Sud – 240 Pages, 19,80 Euros

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à