« Clivages » : une guerre civile imaginaire en Europe

par

Le 7 novembre paraitra, chez Hachette Comics : « Lignes de fronts », le premier tome de « Clivages ». Une petite ville, située quelque part en Europe, devient malgré elle le théâtre d’une guerre civile. Un événement qui bouleversera la vie des habitants.

En plein hiver, le 28ème régiment des forces armées régulières, arrivent à Pernissi, une petite ville de province d’un pays imaginaire dans le vieux continent, déchiré par une guerre civile. C’est ainsi qui commence « Clivages », la BD scénarisée par Sylvain Runberg et dessinée par Joan Urgell, qui paraitra d’ici quelques semaines chez Hachette Comics.

Seule une partie du bâtiment des écoles de Pernissi a été touchée par des tirs de roquette. Pour le reste, la petite ville a été épargnée par les combats qui durent désormais depuis deux ans. Ses habitants ont donc pu continuer à mener une vie presque tranquille alors que la guerre fait rage. L’arrivée des soldats bouleverse le quotidien des habitants, parmi lesquels se dessine progressivement des partisans des deux camps.

 

Juliana, médecin généraliste de Pernissi, ainsi que sa famille tente de vivre normalement et maintenir une certaine cohésion dans la micro société de leur village. Mais la guerre civile s’infiltre malgré eux, au sein de leur propre village.

« Clivage » s’inspire de la guerre civile en Syrie, l’un des conflits les plus meurtriers de ce début du nouveau millénaire. Les dessins de Joan Urgell réussissent à plonger le lecteur dans une situation où la tension et la peur progressent lentement jusqu’à ce que le situation devienne intenable. La narration de Sylvain Runberg, invite à réfléchir sur  l’instinct de survie et le désir.

 

« Clivages » – Tome 1 « Lignes de fronts »
Format : 23,5 x 31,3 cm
Hachette Comics
Collection Robinson

64 pages – 14,95 €

 

(crédit photo. Couverture de « Clivages » Tome 1, ©Hachette Comics)

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à