Nicolas V. Sanchez : « J’ai toujours aimé relever le défi de dessiner dans un train en marche avec un trait que vous ne pouvez pas effacer »

Putsch, au gré de ses pérégrinations sur Instagram, est tombé sur le travail époustouflant du jeune artiste américain, Nicolas V. Sanchez. Originaire du MidWest, Nicolas V. Sanchez est un touche-à-tout : peinture, fusain et plus spécialement les dessins aux stylos à bille. Diplômé de la New York Academy of Art, Nicolas V. Sanchez commence à se faire un joli nom à Manhattan pour son travail, son esthétisme et son approche graphique. Putsch a rencontré Nicolas V. Sanchez afin de vous découvrir un artiste atypique et talentueux.

propos recueillis par

Nicolas, comment avez-vous commencé à dessiner?
Mon père m’a appris à dessiner quand j’étais petit. Et je dessine depuis l’âge de 5 ans.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le dessin et la peinture?
J’aime que la peinture et le dessin à la façon avec laquelle il me connecte avec le monde et avec qui je suis.

Vous dessinez aujourd’hui au stylo à bille. Comment cette idée vous est-elle venue? Et pourquoi?
Le dessin au stylo à bille est très ancien chez moi. C’était quelque chose que je faisais dans le train pour passer le temps et, en tant qu’étudiant à l’époque, il m’arrivait d’en avoir un dans ma poche. J’ai toujous aimé relever le défi de dessiner dans un train en marche avec un trait que vous ne pouvez pas effacer. Cela est devenu une partie de ma pratique en studio car elle me permettait à travailler sur la façon d’utiliser ce support.

Aujourd’hui, avec votre expérience, qu’est-ce que cette technique vous apporte à la différence d’autres techniques de dessin?
Dessiner avec un stylo à bille me sert beaucoup dans mon travail en studio, mais ce que j’apprécie le plus, c’est le fait de pouvoir dessiner lorsque je suis loin de mon studio.

Vous peignez également de nombreuses toiles. Quelles sont les différences entre le stylo à bille et la peinture? Quelle est la technique qui vous donne le plus de satisfaction?
Je ne préfère pas peindre sur le dessin ou dessiner sur la peinture. Toutes ces techniques sont nécessaires et elles se complètent. Je dessine également au fusain qui est une approche particulière. Chaque support offre une expérience différente et chacune d’entre elles me fournit une capacité unique pour m’aider à exprimer des idées dans mon travail. Chaque support et chaque approche se complètent les unes avec les autres.

Vous dessinez / peignez beaucoup de choses mais aussi beaucoup de personnages. Comment sont orientés vos choix? Que recherchez-vous dans l’attitude des personnages que vous dessinez?
Lorsque je dessine des portraits de personne, j’essaie essentiellement de capturer ce que je pense qu’elles sont.

Pourquoi faites-vous le choix pour certaines de dessiner uniquement leur profil?
J’aime la conception du profil. Je pense aussi que cela me permet de se rapprocher quand on observe quelqu’un.

Vous dessinez et peignez également de nombreux animaux. Quelle est votre relation avec la nature?
J’ai toujours grandi à proximité de la nature. C’est une partie de moi car je viens du Midwest. Et ma famille a également une longue expérience agricole au Mexique.

Vous dessinez sur de petits cahiers. Pourquoi cette passion pour les petits formats?
Les petits carnets de croquis sont exactement ce que j’utilise lorsque je me déplace. Juste pour passer le temps ou étudier. Je pense que le petit format est idéal pour accéder au dessin à tout moment et en tout lieu, mais je pense qu’il convient parfaitement au stylo à bille. Je travaille aussi beaucoup car il est important de maintenir une pratique de studio élastique.

Vous avez obtenu votre baccalauréat au Michigan puis vous êtes venu à New York. Quelle est la place de la ville de New York dans vos dessins et dans votre art?
J’ai obtenu mon baccalauréat aux Beaux-Arts avec une spécialisation en peinture au Michigan, puis j’ai déménagé à New York et j’ai obtenu une maîtrise aux Beaux-Arts de la New York Academy of Art à Manhattan. Mon travail artistique ne se concentre pas sur New York, mais NYC a certainement influencé ma capacité à devenir un artiste à plein temps.

Dans certaines vidéos, on vous voit plusieurs fois dans le métro de New York. Est-ce l’endroit idéal pour trouver de nouveaux personnages à dessiner?
Le métro n’est pas toujours une expérience agréable, alors il est parfois bon de vous immerger dans un carnet de croquis pour la durée du trajet et attendre l’arrivée. D’autres fois, il est plus agréable d’être présent et connecté avec votre environnement. Parfois, vous trouvez de l’inspiration de façon inattendue.

 

 

Nicolas V.Sanchez

> Le site officiel : www.nicolasvsanchez.com

> Facebook de Nicolas V.Sanchez

> Instagram de Nicolas V. Sanchez

( Tous les visuels sont la propriété de Nicolas V.Sanchez – Reproduction interdite )

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à