« Pour Sensi » : un roman autobiographique sur un chagrin d’amour et sur le rôle consolateur de la littérature

par

Historien de l’art, ce romancier prix Interallié, nous offre un roman autobiographique sur un chagrin d’amour, mais aussi sur le rôle consolateur de la littérature.

Tout commence par la fin d’une liaison : Rilka, la femme qu’il a aimé de façon clandestine pendant plus d’un an, le quitte au moment où il vient de rendre un roman, avec le sentiment d’être dépossédé de son texte, de devoir se plier à une promotion qu’il déteste.

En mal d’inspiration, il se souvient de Rilka : mariée, elle était obsédée par la crainte d’être démasquée. Lui aussi a une femme, des enfants et est entouré d’un clan. Germe alors l’envie d’écrire un roman sur la conjuration de Catilina. Le narrateur nous touche par sa sincérité et son désir de comprendre les raisons de ses échecs. On le suit dans la Tunisie de son enfance, jusque dans l’Himalaya, il nous fait partager ses passions pour la beauté la musique et les auteurs qu’il aime. Sensible. Un futur film.

Pour Sensi, de Serge Bramly – Editions Lattès
Parution le 29 août

Parution le 29 août

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à