Dorothea Lange : la photographe des politiques du visible

par

À travers ses clichés se ressentent autant la vulnérabilité de ceux qui ont été capturés sur papier glacé que son ingéniosité sans borne.

Pas de mise en scène, ni de fiction, Dorothea Lange (1895-1966) pratiquait la photographie archivistique tel un témoignage, une trace brute d’une époque.

À la recherche de failles et de la fragilité, celle dont on n’aperçoit l’ombre que dans l’instantané, dans la spontanéité, cette américaine a su capturer avec un regard bienveillant la pauvreté et la détresse de l’entre deux-guerre dans son pays.  Puisant la force émotionnelle de son travail dans son envie de dénoncer les injustices et son ambition d’informer l’opinion publique, son photo-journalisme décrit avec sincérité l’impact social de la récession en milieu urbain pendant la Grande Dépression. Les regards fixés sur l’objectif sont insistants, frontaux, parfois presque dérangeants, d’autres sont fuyants et visent un horizon fait de doutes ou parfois d’espoirs.

Capture du site du Jeu de Paume ( http://www.jeudepaume.org )

 

Dorothea Lange n’essayait pas de voiler ou d’embellir, elle ne faisait que transmettre ce que ces hommes et femmes montraient de plus humain et de plus commun. L’impact de ses travaux lui vaut une exposition au Jeu de Paume composée de nombreux tirages vintages réalisés de 1933 à 1957 dont certaines œuvres encore jamais exposées en France. Un occasion de nourrir son cerveau et de revivre l’histoire. À ne surtout pas manquer.

Dorothea Lange
Politiques du visible
du 16 octobre 2018
au 27 janvier 2019
Concorde, Paris

Du 16 octobre au 27 janvier 2019
Jeu de Paume – www.jeudepaume.org

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à