« Au café de France » : l’actualité vue par les Français que l’on entend pas

par

Soyons clairs : ce café n’existe pas, mais il est bel et bien présent dans chaque village et chaque coin de rue de l’Hexagone. Et reste bien souvent ouvert tard le soir.

Le « problème » du Café de France ? Il est fréquenté par des gens simples et dissimulés dans les méandres de la vie quotidienne. Si l’on s’aventure à les évoquer, l’anathème « populiste » surgit. Implacable. Peut-être parce que ces gens constituent le « peuple » et qu’ils ont beaucoup de choses à dire.

Jean-Marie Montali (ancien grand reporter, puis directeur exécutif de la rédaction du Figaro Magazine et ensuite directeur adjoint des rédactions du Parisien et d’ Aujourd’hui en France) a fait parler les clients du «Café de France ». Il a ainsi récolté leurs sentiments, leurs peurs et leurs joies sur l’actualité française et internationale. Jean-Marie Montali brosse le portrait passionnant d’une France qu’on n’entend plus ou que l’on ne souhaite pas entendre. Sans langue de bois.

( > lire l’interview de Jean-Marie Montali )

Au Café de France, de Jean-Marie Montali
Les Editions du Cerf – 160 pages – 14 euros

 

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à