fbpx

Festival Les Nuits (inattendues) Del Catet : Résistance toute !

par

Par Romain Rougé – Les Nuits de la Terrasse Del Catet deviennent cette année Les Nuits (inattendues) Del Catet. Un festival qui joue la carte de la surprise sur deux points : une survie inespérée et une programmation de qualité. Présentation.

« Le festival sous sa forme actuelle était condamné », annonce Jean Varela lors de la conférence de presse. La loi NOTRE (Nouvelle Organisation Territoriale de la République) est passée par là, et la fusion des intercommunalités ne bénéficie pas toujours à la culture. C’était sans compter sur la volonté de la compagnie In Situ, du public et d’une commune, Thézan-lès-Béziers, qui ont su trouver « la pugnacité pour relancer la machine ». Ca, c’est pour cette année. Car Jean Varela voit déjà plus loin : « On espère bien réassocier toutes les intercommunalités l’an prochain et proposer, à terme, un grand festival de l’ouest Hérault. » Voilà pour le contexte et (l’inattendu) retour.

Festival Les Nuits (inattendues) Del Catet : Jean Moulin en vedette

Sur le fond, le festival change légèrement de nom mais proposera toujours une programmation de qualité. A commencer par le théâtre fiction « Jean Moulin, Evangile » de Jean-Marie Besset et mis en scène par Régis De Martin-Donos. L’histoire se déroule de façon chronologique et sur trois années. Il y a bien sûr Jean Moulin, le résistant. Mais pas que, selon Jean Varela. « On sait moins que Jean Moulin est un homme de son temps, un dandy aux poches percées, qui aime la vie. Il va pourtant la perdre pour défendre la liberté et la République. » Et d’ajouter : « La pièce n’élude pas les enjeux des années 40, ni la vie personnelle du résistant avec la présence de sa sœur, de son amie Antoinette Sachs ou encore sa rencontre avec le Général De Gaulle : on fait la connaissance d’un personnage complexe, avec ses zones d’ombres, tout en appréhendant tous les ressorts des réseaux de l’existence qui construiront la France d’après. » Une œuvre prometteuse.

Festival Les Nuits (inattendues) Del Catet : une programmation de qualité

Parallèlement et à mi-chemin entre le théâtre et le cirque, la compagnie Rasposo proposera « La DévORée », son dernier spectacle adapté du mythe de Penthésilée, dont nous avons déjà vanté la qualité au Printemps des Comédiens de Montpellier (https://bscnews.fr/201706146312/cirque/la-devoree-le-cirque-passionne-de-rasposo-au-printemps-des-comediens.html).

Del Catet, c’est aussi des lectures, tout simplement parce que « beaucoup de gens aiment ça, à fortiori sous les étoiles », garantit Jean Varela. Ces dernières seront assurées par deux grands noms de la scène culturelle : Jean-Claude Carrière et Jacques Weber. Le premier livrera ses « confidences » sur sa carrière d’acteur avec, entre autres, ses rencontres avec Tati ou Buñuel. Le second proposera une lecture du « Roman de monsieur Molière » écrit par Mikhaïl Boulgakov, biographie émaillée d’anecdotes que l’on dit « croustillantes et cocasses ».

Côté musique, le festival est placé sous le signe du romantisme. En entrée libre d’abord, un grand concert classique/jazz/création sera proposé rue du Catet, en présence du duo François Salque, violoncelle et Samuel Strouk, guitare.
Suivra un concert aux accents voodoo funk, soul, rock et free jazz : celui d’Anthony Joseph. Peu connu du public français, l’artiste britanno-trinidadien est à la fois conférencier, écrivain, poète et jazzman. Ce militant du mouvement panafricain nimbera le festival de son aura caribéenne et de sa musique mêlant afrobeat et afrojazz.

« Jean Moulin, Penthésilée, Molière, Anthony Joseph, ont en commun d’avoir renoncer au renoncement », explique Jean Varela. La résistance comme art. « L’art de la communion qui nous rassemble depuis Sophocle », termine-t-il. Del Catet est inattendu, mais il est assurément ouvert et résistant.

Festival Les Nuits (inattendues) Del Catet
Du 20 au 29 juillet 2017
Domaine de Ravanès / Thézan-lès-Béziers (34)

Programme complet et informations complémentaires :
Site internet de sortieOuest : https://www.sortieouest.fr/
Page facebook du festival : https://www.facebook.com/events/750291481808752/

( Crédit Photo JM Ginot )

Lire aussi les actualités culturelles :

Montpellier : le Swing fait fureur en ville

Nourdine Bara : « Ce que j’ai à écrire, j’ai aussi à le dire »

Théâtre : la Scène Nationale de Sète lance son application

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à