fbpx

Antoine et la fille trop bien : une chronique fine sur l’adolescence

par

Par Boris Henry – Alexandre Franc signe une bande dessinée sur l’adolescence et, notamment, ses premiers émois amoureux, d’une grande finesse.

Antoine, sa maman et son petit frère sont en vacances dans une maison de famille. Ils sont rejoints par Adèle, son frère et leur mère. Antoine reste dans son coin et passe beaucoup de temps à lire, mais au fil des rencontres avec Adèle, il paraît de plus en plus sensible au charme de la jeune fille. L’été pourrait ainsi prendre une nouvelle tournure, mais c’est sans compter sur l’arrivée de Guillaume, le frère aîné d’Antoine, qui, du haut de ses seize ans, est bien disposé à jouer les grains de sable.

Les lecteurs appréciant les aventures d’adolescents bien d’aujourd’hui dessinées avec un trait ligne claire, qui plus est s’ils sont coutumiers des albums de Max de Radiguès – publiés notamment aux mêmes éditions Sarbacane – devraient être comblés par ce nouvel album d’Alexandre Franc.
Ici, une bonne partie des ambiances, des situations comme des sentiments est induite et modelée par le rythme de la narration. Celle-ci, notamment par l’augmentation du nombre de cases au sein d’une page, insiste sur un moment, des attitudes, des gestes… leur donnant tout leur poids et leur sens. À l’inverse, les ellipses parfois abruptes accélèrent soudain l’action, transportant le lecteur dans une autre atmosphère, un rebondissement, des faits nouveaux.

Alexandre Franc élabore une chronique riche et précise, fine et sensible dans laquelle abondent les réflexions judicieuses sur l’adolescence, les premiers émois amoureux, la difficulté de trouver ou de tenir sa place au sein d’une fratrie, comme sur les vacances scolaires d’été et leur temps suspendu.

Antoine et la fille trop bien
Éditions Sarbacane
Scénario, dessins et couleurs d’Alexandre Franc
80 pages en couleurs
13,90 euros
Parution : 2016-04-06
ISBN : 9782848658681

À lire aussi dans bande-dessinée :

Histoires de Pebble Island : McNaught sublime notre quotidien

Holly Ann, Tome 2 : La dernière Natchez

Rio : Favelas, les pavés sous la plage

Stupor Mundi : l’étonnante BD médiévale

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à