Napoléon : la légende du petit homme au bicorne

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ Qui connaît vraiment la vie du fier et batailleur Napoléon Bonaparte, originaire de L’île de Beauté, né dans la précipitation à même un tapis? Qui saurait raconter l’éducation stricte qu’il a subie auprès de sa mère puis ensuite en France dans une école militaire? Qui sait, par exemple, que le responsable du coup d’état du 18 brumaire de l’an 1799 a contribué à la naissance de l’égyptologie? Et n’ignore pas qu’au départ ce coup d’état a mis en place trois consuls du nom de Seyès, Ducos et Bonaparte?

Napoléon et Joséphine, l’épouse tant aimée aux mœurs légères, Napoléon et sa première victoire stratégique aux boules de neige , Napoléon et la tasse de porcelaine brisée à Campo Formio etc…: dans ce petit ouvrage passionnant, Philippe Lechermeier nous ravit d’anecdotes passionnantes sur ce petit « grand homme » qui reste une figure tenace de « courage, fidélité ( et) patriotisme » pour le peuple français.
Après nous avoir narré avec autant d’espièglerie que de matière historique l’enfance et l’adolescence du jeune Corse, Philippe Lechermeier nous donne l’occasion de découvrir quel brillant stratège était Napoléon et nous montre combien il sut longtemps contenir ses ambitions et jouer la carte de la modestie pour arriver à ses fins. Si on le connaît pour ses talents militaires, saviez-vous que Napoléon fut celui qui mit en place le Concordat avec l’Eglise, organisa le territoire avec des préfets, des maires et des conseillers municipaux, créa la Banque de France et une nouvelle monnaie, le franc germinal qui sera utilisée jusqu’en 1928? Qu’il fut aussi l’instaurateur du Code Civil? Philippe Lechermeier nous explique ainsi son hyper activité et sa popularité, suite à son accession à la tête de la France :  » Comme déjà sur le champ de bataille, Napoléon est partout.(…) Tout le pouvoir se concentre en sa personne et, dans une grande majorité, les Français approuvent. » On apprend aussi qu’il réussit un temps à instaurer la paix avec l’Autriche et l’Angleterre, améliora l’économie de la France , soutint les sciences et qu' »après des années de déficit, le budget de l’Etat est équilibré! » . Ennemi des royalistes et des jacobins, Napoléon réussit pourtant à se couronner empereur et nommer Napoléon 1er!
Une biographie objective, demanderez-vous? Absolument! Si Philippe Lechermeier fait le récit des succès de Bonaparte, évoque Napoléon 1er et les images d’Epinal, il n’oublie pas de montrer les pendants négatifs du règne du « petit homme » qui créa notamment la noblesse d’empire, renforça l’esclavage dans les colonies et fit le partage du gâteau de l’Europe entre ses frères, sœurs et fidèles de campagne politique et militaire.
Une biographie truffée d’humour d’un des personnages historiques français les plus connus dans le monde entier, dont la mémoire collective a retenu certains événements , comme sa victoire écrasante à Austerlitz contre François II empereur autrichien et le tsar Alexandre de Russie et oublié d’autres , comme ses revers de médaille en Espagne, par exemple, où Napoleon s’enlise et devient l’ogre dont on se moque et dont on condamne les actions barbares de campagne. Et quand on dévore cette biographie, on se dit:  » Quel dommage d’ignorer certains épisodes de cette destinée passionnante d’un bout à l’autre!  »
On vous confie la fin? Une fois que Napoléon aura répudié Joséphine, comme une malédiction, plus rien ne lui sourira. Marie-Louise D’Autriche, petite nièce de Marie-Antoinette,sa deuxième épouse, lui donnera un héritier Francois Charles Joseph, surnommé l’Aiglon mais qu’il n’aura pas le temps de beaucoup connaître. Le vent a définitivement tourné, c’est l’heure des défaites écrasantes , de l’exil sur l’Ile d’Elbe avant la défaite humiliante de Waterloo jusqu’à l’exil, enfin, sur l’île de Sainte-Hélène…
Grace à une écriture fluide et intelligente, Philippe Lechermeier donne l’occasion aux plus jeunes d’aborder la lecture d’une biographie comme la fiction exaltante d’un roman. On aime ses commentaires réguliers qui n’oublient pas le public visé et s’autorise des anachronismes de langage pertinents! Cet ouvrage déclenchera, sans nul doute, des passions pour l’Histoire tant l’auteur, accompagné des espiègles dessins d’Anne Simon, rend vivant ce destin aussi romantique qu’exceptionnel. En fin de livre, parents et enfants trouveront de surcroît une liste d’oeuvres littéraires, cinématographiques etc. pour poursuivre l’approfondissement de la connaissance de Napoléon s’ils le souhaitent. C’est d’ailleurs un ouvrage que l’on pourrait offrir à un adulte, biographie allégée mais pertinente et drôle d’un héros national dont on ignore bien des facettes….bref, un livre à offrir encore et encore!

« En une année et dix-huit batailles, avec deux fois moins d’hommes que ses adversaires, Napoléon a terrassé cinq armées autrichiennes. Pour ses soldats, ses « grognards » comme on les surnomme, car ils râlent toujours avant d’obéir, il est à la fois un chef proche d’eux, leur « petit caporal » , mais aussi un héros, un nouveau Bayard, « sans peur et sans reproche ».

 » Au début du Consulat, une blague circule.
C’est deux hommes qui se rencontrent.
 » Qu’y a-t-il dans la Constitution? demande l’un d’eux.
– Dans la Constitution? répond l’autre, mais que veux-tu qu’il y ait? Il y a Bonaparte! « 

(Extraits de Napoléon de Philippe Lechermeier )

Napoléon
Auteur : Philippe Lechermeier
Illustration : Anne Simon
Editions: Actes Sud Junior
Collection : t’étais qui, toi ?
Prix: 8€

A partir de 12 ans.

A lire aussi:

Alexandre Mathis fait son Hallucinéma

Montagne : confidences autour de notre géographie intime

L’ingrate et injuste destinée d’un croqueur de pommes

Rimbaud, Flaubert, Apollinaire, Balzac, Régnier, Fitzgerald : cet été, lisez bio

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à