Frederick Sigrist : une autopsie politico-sociale pour dépeindre l’actualité

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ Frederick Sigrist est loin d’être un garçon simple ; commençons par son prénom (il y a ce «c» auquel on ajoute un «k») et son nom (avec ce «s» dont on ne sait jamais très bien si on doit le placer en dernier ou juste avant).

Quand on a finalement réussi à le nommer et bien il vous faut le décrire à votre entourage : alors, c’est un «noir» mais pas tout à fait…plutôt métisse en fait mais pas d’Afrique, de Nancy…enfin il est de mère lorraine et de père guadeloupéen (on y arrive enfin!). Après cette première approche, il va falloir expliquer à votre entourage (que vous souhaitez convaincre) que c’est un humoriste mais que non, non non non, il ne parle pas que de lui et que même si son nombril semble parfois être le sujet d’un de ses sketchs, c’est pour mieux nous leurrer et nous placer de facto face à l’actualité brûlante et ses aberrations. Avec du politiquement incorrect, il nous accroche facilement, possède un humour incisif et des vannes de registres variés. Nulle blague graveleuse à l’horizon, c’est de la dentelle que Frederick Sigrist propose à son public : l’immigration, l’homosexualité, la prostitution, les travers de certains de nos politiques : voilà les sujets qu’il nous offre généreusement ! De l’information mis à jour évidemment. Car si nombre d’humoristes ont choisi l’actualité comme fil rouge de leur spectacle, peu nombreux sont ceux qui la travaillent régulièrement et la mettent à jour selon les infos les plus récentes. Loin d’être une «revue de presse» ( à laquelle on donne un gage de neutralité), Frederick refait l’actualité : il la décortique, nous la traduit en ses termes avec toute l’impartialité qu’il est bon d’avoir dans ce genre d’exercice. A bas l’objectivité, l’acteur vous invite à le suivre sur les chemins escarpés de ses propres affirmations; il imite les grands dirigeants en nous en proposant des caricatures orales cinglantes, nous invite à rire de notre état de fait et de notre naïveté certaine face à la situation actuelle et de notre manque d’engagement. Un humoriste qui dépoussière efficacement les sujets bateaux et les plus rébarbatifs, une sorte de filtre comique, au final, que l’on aurait plaisir à mettre devant chacune de nos lectures et visionnages d’informations.

Frederick Sigrist refait l’actualité
Théâtre du Funambule Montmartre
Du 08/12/2013 au 25/01/2014 du vendredi au samedi à 20h.
DATES SUPPLÉMENTAIRES : Le 12/12/2013

A lire aussi:

Belle performance schizophrénique dans la « Hot House » de Pinter !

Le très riche Mata Todorovic est mort: paix à son âme et à ses (dés)-héritiers !

Savoir se complaire dans la complainte: tout un programme!

Entre la muse et l’ange, siège « le duende ». Federico Garcia Lorca vous invite à le découvrir!

Amélie ou les aventures d’une cocotte cocufiant son coquin avec un drôle de coco : une pièce cocasse, quoi !

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à