La leçon d’amour de Joe Dipietro et Jimmy Roberts

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ La perfection…quelle lasse prétention ! D’ailleurs il semblerait que ce ne soit pas le critère le plus recherché en amour car considéré comme trop pompeux voire même effrayant! Voici un peu le fil conducteur de la jolie comédie musicale à quatre voix et au piano Je t’aime tu es parfait…Change !!!

Adaptée de sa version américaine qui connut un triomphe aux Off Broadway de 1996 à 2008, elle raconte en chansons « l’histoire de nos vies », car même si nous avons tous des éléments particuliers qui nous distinguent, qui nous caractérisent – soyons honnêtes- nos buts restent plus ou moins les mêmes : réussir sa famille, sa carrière, en ayant trouvé le grand amour et – si possible! – en le gardant. Ce schéma de base institué, il va falloir passer des étapes incontournables (telles que les rencontres amoureuses, le premier enfant, les séparations, la vieillesse) qui sont reprises ici, et tournées en dérision. Gaie, fantasque, ingénieuse, cette troupe a tout pour ravir un public assez cosmopolite car elle aborde avec tendresse et nostalgie tous les âges de la vie. On y apprend que les hommes peuvent être romantiques, que la femme peut aussi être une parfaite égoïste, que les enfants ont un pouvoir envoûtant sur leurs parents et que les cheveux blancs sont attendrissants. On notera avec attention l’ingéniosité dans les jeux de costumes puisque de simples accessoires, mais en nombre conséquent, permettent de pallier à la sobriété des costumes. Aussi, il serait impertinent de ne pas le notifier : qu’ils ne changent rien, ils sont parfaits !

Je t’aime, tu es parfait… Change !!!
Comédie musicale de Joe Dipietro & Jimmy Roberts
Adaptation de Tadrina Hocking et Emmanuelle Riviere
Avec Ariane Pirie, Emmanuelle Riviere, David Alexis & Arnaud Denissel
Mise en scène de David Alexis et Tadrina Hocking

Au Vingtième Theatre
7, rue des Plâtrières 75020 Paris
du 16 octobre au 24 novembre 2013
du mercredi au samedi à 19h30 et le dimanche à 15h.

A découvrir aussi:

Frous Frous : Qu’est qu’une femme fatale ?

La générale Pompidou : Et si vous alliez faire un tour dans les coulisses des Dames de France ?

Labyrinthe : Life is just an illusion

Une très belle interprétation de l’Etranger de Camus : pour tous les lycéens et les autres !

Ardente patience : Une parenthèse insulaire entre Neruda et Pinochet

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à