Palais des glaces : Mes amis, mes amours, mes emmerdes

par

Par Soisic Belin – bscnews.fr/ « J’aime beaucoup ce que vous faites » : Une petite phrase anodine plutôt gratifiante qui peut vite tourner au vinaigre. Quand l’amitié ne tient plus ses promesses, lorsque l’on ne supporte plus ses proches et que les non-dits prennent le dessus, on sombre avec évidence dans une guerre latente où les tensions mènent le jeu.

A la manière des comédies à la morale bien perverse (Le Diner de Con, Le Prénom) cette pièce – qui triomphe depuis une dizaine d’années- nous fait autant rire que grincer des dents car l’on s’y retrouve. Sommes-nous toujours justes et francs ? Quand la vérité doit-elle être dite ? Doit-on être diplomate dans la relation amicale pour la préserver ? Un méli-mélo de répliques bien tournées qui rebondissent à souhait, des phrases qui glissent et d’autres qui restent bien accrochées de par leur mauvaise fois et leur méchanceté, des regards qui parlent plus qu’ils ne devraient, des personnages haut en couleurs…En bref, c’est une histoire de couple, de vacances, d’hypocrisie et de répondeur.
Ai-je attisé en vous la curiosité ? Et bien si tel est le cas courez-y, vous passerez à coup sûr un très agréable moment. Punchy, drôle et caustique cette comédie de Carole Greep a tout pour plaire.

J’aime beaucoup ce que vous faites
Palais des Glaces
Comédie de Carole Greep mise en scène par Xavier Letourneur
Avec en alternance Thierry Lavat ou François Raison, Juliette Poissonnier ou Raïssa Mariotti, Stéphane Jaubertie ou Jean-Luc Muscat, Ariane Zantain ou Jane Resmond.
Tous les mardis, mercredis, jeudis, vendredis et samedis à 19h45 + Matinée samedi et dimanche à 17h30

A voir aussi:

Nana de Zola: La marquise des hauts-trottoirs remise au goût du jour

Amalia? Respirez… Soufflez…Vous êtes en terre communiste !

Les petits riens de Marguerite Duras

Alain Bernard : un homme orchestre à l’humour rythmé

L’homme violoncelle : Quand l’instrument prend corps

L’homme violoncelle : Quand l’instrument prend corps

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à