300 millions de yens jamais retrouvés : le casse du siècle au Japon

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ En sortant de l’école Yamato Natumi et son amie Miku Odagiri, dans une impasse sombre, découvre un homme gravement blessé sur le point de rendre l’âme . Ce dernier, en apprenant l’identité du petit garçon, lui ordonne de s’approcher et lui confie que l’auteur du vol des 300 millions de yens est son père et qu’il faudra qu’il ne fasse jamais confiance aux gens autour de lui. Lourd de ce secret, Yamato rentre chez lui et constate l’absence de son père…dont on retrouve le corps noyé et mutilé quelques jours plus tard. Orphelin, Yamato est recueilli par les parents de son amie Miku. Six ans plus tard, alors qu’ils sont au lycée, de nouveaux événements font ressurgir le passé et vont entraîner Yamato et Miku dans un enquête inquiétante où leur vie est en péril car les criminels ne manquent pas…

Palpitant, ce nouveau Seinen chez Kana va faire des ravages! D’abord parce qu’il est basé sur un fait réel et donne davantage de réalisme au scénario : il se base en effet sur le casse du siècle pour les japonais durant lequel une voiture de banque , sans violence, s’est vue dépouillée de 300 millions de yens que l’on n’a jamais retrouvés! Cet acte de grand banditisme, le 10 decembre 1968, nourrit depuis l’imaginaire populaire japonais et c’est le jour où est né l’auteur du manga! Ensuite parce que cette fiction ne manque ni de suspense ni de ripoux et instaure une ambiance de méfiance excitante…pour ceux , bien sûr, qui lisent cela bien tranquille dans leur canapé! À découvrir vite!

Titre de la série: Montage
Tome 1
Auteur: Jun Watanabe
Éditions : Kana
Prix: 7,45€

A lire aussi:

À nous deux, Paris !

Et si le Japon contemporain avait influencé la Rome antique?

Kuzuryû : Une épopée sombre mais empreinte d’humanité

Le chant d’Apollon: une démonstration pertinente de la complexité du sentiment amoureux

Pièce: Un manga pour les romantiques

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à