Fan des Sixties : l’exposition de Roger Kasparian est pour vous!

par

Par Florence Gopikian Yérémian – bscnews.fr/ Les fans des Sixties vont pouvoir se réjouir : le photographe Roger Kasparian dévoile pour la première fois une sélection hétéroclite de photographies d’artistes qu’il a réalisées incognito durant les années Soixante. De l’ambitieux Claude François à la juvénile France Gall, près d’un millier de clichés de l’époque Yé-yé viennent d’être ressortis de ses archives personnelles ! Outre Philippe Manœuvre qui souhaite consacrer un livre et une émission à cette étonnante aventure argentique, plusieurs galeries européennes commencent déjà à exposer cet inestimable patrimoine trop longtemps demeuré dans l’oubli.

De Dutronc aux Beach Boys en passant par la sublime Françoise Hardy ou le ténébreux Keith Richards, les clichés intimistes de Roger Kasparian vont vous replonger avec douceur et émotion aux temps des yé-yé : entre un shooting hivernal commandé par un Serge Gainsbourg fort respectable et de sages portraits de Marianne Faithfull posant avenue Montaigne, on savoure la candeur de ces vedettes encore timides, délicatement saisies à l’aube de leurs fabuleuses carrières.Une impression de quiétude émane de ces images bicolores, un silence figé à jamais par l’œil esthète du photographe souvent contraint d’ouvrir son objectif au maximum afin de s’adapter à la pénombre scénique des salles de concerts d’antan. Il en ressort des prises de vues très contrastées où le grand Brel autant que la môme Piaf apparaissent sanctifiés par de fins halos de lumière. Outre le devant de la scène, on apprécie aussi les prises de vue volées backstage comme cette photo du chanteur des Who – Roger Daltrey – endormi dans les coulisses de la Locomotive : avec ses boucles blondes et ses yeux d’enfant innocent, cette future star planétaire se prête sans manière au jeu du photographe et pose nonchalamment dans les rues parisiennes ou au volant d’un taco graffité servant alors de bus pour la toute première tournée française des Who ! Au fil des photos, on jalouse inconsciemment la proximité de Roger Kasparian avec cette pléiade de vedettes. En confrontant ses séries sur les Stones et les Beatles, on ne peut s’empêcher de revivre le conflit de toute une génération : tandis que Paul McCartney et John Lennon montent sur la scène de l’Olympia en costume-cravate, Mick Jagger et ses Bad-boys toisent l’objectif en arborant fièrement leurs verres de whisky devant le Grand Palais. Décidément les traces argentiques de Roger Kasparian parviennent à ressusciter tous les souvenirs de cette époque épique ! Une centaine de photos devraient être exposées en 2013…on attend déjà les autres avec impatience !

Expos 2013

Du 18 septembre au 12 octobre 2013 :

Art Club Galerie
22 Place Bellecour
69002 Lyon
T.0478374737

Dans le cadre du Festival Photo Saint Germain des Près :

Du 7 au 30 novembre 2013 :

Velvet Galerie
11, rue Guénégaud
Paris 6e
T. 0143261490

A lire aussi :

Musée d’Orsay : La collection américaine des Hays ? Une passion française !

Biot : Cocteau et Marais, l’exposition de deux créateurs touche-à-tout

Paris, Caen, Nîmes , Genève : Pas de vacances pour les galeries

Chagall entre Guerre et Paix au Musée du Luxembourg

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à