Timeless de Mylène Farmer : la Libertine s’est assagie

par

Par Florence Gopikian Yérémian – bscnews.fr/ Après quatre ans d’absence scénique, les fans de Mylène Farmer ont enfin pu vénérer leur amazone aux cheveux de feu. Ce samedi 7 septembre 2013, le Palais de Bercy était non seulement complet pour ce premier come back mais dans une effervescence folle !

Débarquant d’une capsule spatiale entourée d’une profusion de faisceaux métalliques, Mylène Farmer est apparue sur scène dans un sas de lumière façon Goldfinger. Pour le coup d’envoi de sa tournée Timeless 2013, la belle a choisi l’opus A Force de … extrait de son dernier album Monkey Me. Tenue céleste et tresses sagement roulées sur sa nuque comme une princesse Skywalker, elle a mis quelques titres à évacuer sa timidité et trouver sa place au cœur d’une salle débordant d’effets spéciaux et d’une sono un peu trop poussée. Après un début assourdissant où les basses étouffaient la voix de la Diva, le public a pu apprécier une extraordinaire chorégraphie mettant en scène des robots danseurs d’une étonnante souplesse ! Ce tableau futuriste servi par d’immenses images de synthèse a ensuite cédé la place à un très beau duo avec le chanteur américain Gary Jules (Quelle voix d’ange!) suivi de ballades accompagnées au piano (Les mots, Je te dis tout).
Lolita un jour, Lolita toujours, Mylène a offert à ses fans un clin d’œil espiègle avec le refrain ludique de Maman a tord avant d’enfiler une mini-jupe de vinyle rouge pour reprendre – enfin !! – ses succulents classiques tant attendus par son public de quadra: Désenchantée, Sans contrefaçon, XXL…Faisceaux multicolores, nuages de fumée, toute la salle s’est alors levée et enflammée pour reprendre en cœur ces couplets mille fois entonnés. Malgré la présence de talentueux danseurs aux tenues androgynes, la chorégraphie de Mylène manquait un peu de souffle laissant plus de place à la délicatesse qu’à la danse. Il faut se le dire : Mylène n’est pas Madonna et lorsque l’on va la voir en concert c’est pour y trouver une élégance sensuelle, une grâce fragile et raffinée comme sa voix de porcelaine. En Amazone sensible, elle a d’ailleurs fondu en larmes à plusieurs reprises au cours de ces retrouvailles au point de laisser ses fans psalmodier seuls les paroles de sa dernière chanson, Rêver. Emotion donc pour cette artiste à fleur de peau qui a fait preuve d’une courtoisie extrême en remerciant sans cesse son public. Ce dernier ne s’y est pas trompé : que l’on aime ou pas Mylène Farmer, on ne peut que respecter son professionnalisme et sa fidélité. Conquis par deux heures de show, on regrette néanmoins que les six tenues conçues par Jean-Paul Gaultier pour cette tournée cosmique soient un brin trop sages pour une si jolie sylphide : seraient-ce ses 52 bougies – déjà ?! – qui auraient rendue Mylène moins Libertine ?

Timeless Tour 2013 :

Une quarantaine de concerts sont prévus en France, Suisse, Belgique et Russie. 420000 billets ont déjà été arrachés mais les plus chanceux pourront encore en trouver sur Internet : chaque veille de concert des places sont mises en vente pour casser le marché noir.

Paris Bercy – 07, 08, 10, 11, 13, 14, 17, 18, 20 & 21 septembre 2013

Halle Tony Garnier Lyon
 – 24, 25, 27 & 28 septembre 2013

Park&Suites Arena Montpellier – 01, 02 & 05 octobre 2013

Zénith de Nantes – 08, 09, 11 octobre 2013

Zénith de Strasbourg
 – 15 & 16 octobre 2013

Palexpo Arena Genève – 18 & 19 octobre 2013

Arena Minsk
 – 27 octobre 2013

Olympiyski Moscou
 – 1er novembre 2013

SKK Arena Saint Petersbourg – 04 novembre 2013

Palais 12 Bruxelles
 – 13, 15 & 16 novembre 2013

Gayant Expo Douai – 20, 22 et 23 novembre 2013

Zénith de Toulouse – 26, 27 et 30 novembre 2013

Zénith d’Auvergne (Clermont-Ferrand)
 – 03 décembre 2013

Palais Nikaïa Nice – 06 décembre 2013

A lire aussi:

Théâtre du Rond-Point: L’invitation à se ressourcer de Jean-Michel Ribes

Perpignan : L’Espagne à l’honneur au Théâtre de l’Archipel

Genève : Am Stram Gram crée plus que jamais pour la jeunesse

Strasbourg : le TNS invite à « la liberté d’être soi »

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à