fbpx

L’aventure au grand galop

par

Par Julie Cadilhac – bscnews.fr/ Au coeur du Far West, voilà un roman qui ne manque pas de rebondissements et que l’on conseille à grand galop! En effet, Caroline Lawrence a su inventer un personnage attachant et singulier et , avec son écriture vive et enlevée, lui offre un premier volet d’aventures enthousiasmant!

L’auteure utilise deux procédés littéraires pour renforcer l’illusion de vérité du récit: un prologue dans lequel elle explique avoir trouvé ce texte dans le grenier de sa mère dont la grand-mère vivait en 1877 dans le Nevada mais également en utilisant le principe de la focalisation interne avec un narrateur à la 1ère personne. P.K Pinkerton est un jeune garçon orphelin, un demi-sang indien, qui a été recueilli par le révèrent Emmet Jones et son épouse et se sont installés à Tempérance, une toute petite bourgade du Nevada. Un jour, en rentrant de l’école, P.K découvre ses parents adoptifs scalpés; sa Evangeline a le temps , avant son dernier soupir, de lui confier quelques objets précieux qui contiennent sa Destinée. Dans un sac médecine, Pinky découvre une pièce d’or, un couteau en silex de sa mère indienne, un bouton de cuivre qui appartenait à son vrai père et une feuille de papier pliée en quatre. Ce document, qui en fait le propriétaire d’une grande mine d’argent, est la raison pour laquelle Pinky va devoir se cacher et tâcher d’échapper au terrible desperados Walt-les-Coppeaux. A Virginia City, il va devoir se montrer malin et apprendre à deviner en qui l’on peut faire confiance ou pas. Un roman riche en rencontres étonnantes, en travestissements , en mensonges et en règlements de compte pour lequel on fait un hip hip hip hourra!

« Mon Problème, c’est que je ne sais jamais dire si une personne est sincère ou pas quand elle sourit. Je ne reconnais que trois émotions : le bonheur, la peur & la colère. Et encore, des fois je me trompe. Des fois, même, je n’arrive pas à reconnaître une personne que j’ai déjà vue. Pour peu qu’elle ait changé de coiffure, ou que l’homme se soit laissé pousser la barbe, ça me perd. C’est ça, mon Epine : les gens m’embrouillent. Et aujourd’hui, cette Epine va causer ma mort. »

Titre: Les mystères du Far West
Tome 1: Les trois desperados
Auteur: Caroline Lawrence
Traduit par Christophe Rosson
Editions : Hachette Romans
Prix: 14,50€
A partir de 10 ans

A découvrir aussi:

Quelle épique époque opaque : Quand le Moyen-Âge se pique d’humour!

Romantiques en herbe : Pendant que Maman lit Jane Austen

Le mystérieux cercle Benedict : des enfants surdoués pour sauver le monde

Dans la toile imaginaire de Christopher Edge

La force de l’amitié et de l’amour

L’adolescence mouvementée de Britannicus et Nero

Laissez votre commentaire

Il vous reste

1 article à lire

M'abonner à