fbpx

Bordeaux : L’encyclopédie de la parole au Festival Chahuts

par

Par Albine Dufouleur – bscnews.fr/ Crédit-photo/ Patricia Almeida/ Les langues se délient et la parole se livre à l’auditoire dans un acte spontané, gratuit et sans artifice.

Elle se déplie pour dérouler son drapé de mots, qui proviennent de langues et cultures différentes.Le temps d’un spectacle, la parole s’incarne par des lèvres d’hommes et de femmes qui récitent à l’unisson plus d’une quarantaine d’extraits enregistrés. D’une séquence de leçon de mathématiques à celle d’un cours de langue vivante, en passant par l’extrait d’un serveur vocal d’une l’horloge parlante française, les comédiens explorent les gammes infinies du langage et signent une prouesse de coordination remarquable. La parole est incise, elle pénètre votre esprit et fait sens. Comment l’incarner? Quelle forme adopter pour communiquer justement avec l’autre ? Elle provoque et interpelle son interlocuteur, l’engage à une réponse.Ce récital multilingue de plus d’une vingtaine d’interprètes se donne pour mission de poursuivre cette exploration du discours et de l’oralité. L’ensemble est dirigé par un chef de chœur qui met en lumière les mouvements rythmiques et les intonations fluctuantes de chacun. Un microcosme du monde est reconstitué par la diversité culturelle des comédiens à travers lequel La parole s’essaie, se déguise par des combinaisons de mots subtils. Elle devient libre de s’aventurer où bon lui semble, libre de s’interrompre également à tout moment. Prendre le temps de devenir spectateur de la parole, posture inhabituelle dans l’ère hyper-communicative actuelle. Chance ou devoir à s’accorder pour décoder notre rapport à l’autre ?

Encyclopédie de la parole

Mise en scène de Joris Lacoste

Suite N°1 ABC

Représentations:

Le Jeudi 13 Juin 2013 au TnBA – Festival Chahuts

A lire aussi:

Bordeaux : l’invitation au rêve lucide du Tnba

Bordeaux: Un pied dans le crime pour une ouverture de saison enthousiasmante.

CAPC Bordeaux : Installation de Markus Schinwald

Laissez votre commentaire

Il vous reste

0 article à lire

M'abonner à