fbpx

Kiss and Cry : Les noces gracieuses d’une caméra et de doigts habiles

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ Kiss and Cry est une valse en cinq temps fort charmante.On y aime d’abord le parfum nostalgique de l’enfance qui embaume l’atmosphère: sur scène, des trains électriques, des maisons de playmobils, des petites figurines ; une collection de vieux jouets que l’on aime ( presque à tous âges) à dénicher dans le grenier de ses grands-parents! mais aussi des cameramen, des techniciens et des danseurs qui nous invitent par leur présence matérielle sur le plateau au jeu bien connu des enfants  » et si on faisait semblant de… ».

Dans cet univers miniature, les mains deviennent les personnage; elles respirent, frissonnent, tressautent d’impatience, souffrent ou se résignent…et l’oeil du spectateur, ravi, fait des allers-venues entre l’écran , sur lequel il découvre avec émerveillement les paysages et les scènes que réussissent à constituer avec du sable, du verre, des loupiotes électriques ou encore de l’eau Jaco Van Dormael et son équipe, et la scène sur laquelle s’agitent les « magiciens » démiurges de ces images. Certains spectateurs seront davantage sensibles à l’histoire de cette fable qui interroge sur les mécanismes du souvenir et montre combien l’imagination est fertile quand elle tâche de panser les plaies douloureuses du passé. D’autres se souviendront surtout de l’ingéniosité technique qui sévit sur le plateau ( le travail de la camerawoman Aurélie Leporq assistée de Juliette Van Dormael est épatant!) et de la beauté des chorégraphies imaginées par Michèle Anne de Mey. Kiss and Cry est une invitation poétique à se laisser glisser, l’âme au vent, sur les collines qui s’étendent à perte de vue de notre mémoire. C’est une parenthèse tendre et sensible qui mêle le cinéma et la nanodanse avec talent et pertinence et vous auriez bien tort de passer à côté!

> “Kiss & Cry”, création collective de Michèle Anne De Mey, Gregory Grosjean, Thomas Gunzig, Julien Lambert, Nicolas Olivier, Sylvie Olivé, Jaco Van Dormael.
Un livre également de photos et de textes issus de ce spectacle : “Kiss & Cry” de Thomas Gunzig – Les Impressions Nouvelles – Collection : Traverses.

Les dates:

En 2013:
-Les 4,5 et 6 juin 2013 au festival du Printemps des Comédiens ( Montpellier)

-Du 19 juin au 6 juillet 2013 au Théâtre du Rond-Point, Paris

– du 6 au 18.08 – Sommerfestival, Helsinki (FI)
– du 02 au 04.10 – International Festival of firsts, Pittsburgh (US)
– du 10 au 12.10 – Emerson arts, Boston (US)
– du 24 au 26.10 – Festival Cervantino, Guanajuato (MX)
– du 11 au 24.11 – La Condes, Santiago (CL)
– du 19 au 22.12 – KVS, Bruxelles (BE)

2014
– du 08 au 09.01 – Opéra Théâtre de Saint-Etienne, Saint-Etienne (FR)
– du 19 au 28.02 – Grand Théâtre de Namur (BE)
– du 19 au 23.03 – La Coupole, Combs-la-Ville (FR)
– du 16 au 18.04 – Comédie de Valence, Valence (FR)
– du 02 au 04.05 – OCC, Athènes (GR)
– du 10 au 18.05 – Les Écuries – Charleroi Danses, Charleroi (B)

2015

Du 19 au 21 janvier 2015 – Théâtre Sortie Ouest ( Béziers)

A découvrir aussi:

Kiss & Cry : Michèle Anne de Mey et la nanodanse

ATEM : une danse macabre de Josef Nadj

Mr & Mme Rêve : une danse endiablée qui frôle le merveilleux

‘Tango Pasion’ embrase la scène des Folies Bergères

Panorama : l’Art Vivant de Philippe Découflé

Au delà des frontières, un pinceau ne réussit pas à sauver un ballet

Laissez votre commentaire

Il vous reste

2 articles à lire

M'abonner à