Before Midnight - Ethan Hawke et Julie Delpy

Richard Linklater :  » Toutes ces nouvelles expériences valaient la peine d’être explorées »

Par Candice Nicolas – bscnews.fr / Après « Before Sunrise » (1995) et « Before Sunset » (2004), nous voici avant minuit dans la relation entre Céline (Julie Delpy) et Jessie (Ethan Hawke). Dans le premier opus, les deux jeunes gens se rencontrent dans un train pour Vienne. Un lien très fort se tisse très vite, et ils décident de se retrouver dans six mois.

propos recueillis par

Le second film est leur rencontre neuf ans plus tard, à Paris. Devenu un auteur accompli, Jesse vient présenter son premier livre inspiré de sa nuit avec Céline. Curieuse, la jeune fille vient à sa rencontre ; et les deux amis, en couple à présent, de se rendre compte que leurs sentiments l’un pour l’autre sont toujours bien vivants. Aujourd’hui, Céline et Jesse sont en Grèce avec leurs petites jumelles. À deux ou entre amis, le couple discute des relations de couple ; les sentiments et les tâches ménagères, le sexe et la littérature sont au cœur des conversations journalières. Ils parlent, sans interruption, de tout, et tout le temps, honnêtement, en cadence. Le passé, le présent, le futur, la famille, le couple, l’amour. Julie Delpy et Ethan Hawke ont coécrit le script et l’on sent dans les dialogues la grande complicité entre les deux acteurs. Les répliques sont tantôt cinglantes, tantôt banales : on évoque ce qui rend gai, ce qui rend triste, puis ce qui fâche, inévitablement. Le film est assez lent, et les sources d’altercations intarissables. Si l’on rit et l’on se retrouve à plusieurs reprise dans les personnages, on regrette les grands clichés sur les relations hommes-femmes et les questions qui réclament la dispute, « Tu m’as trompée ? Tu me trouves vieille et grosse ? ». La femme se sent étriquée dans son carcan d’épouse et de mère alors que l’homme émasculé rêve de liberté et de simplicité. Les compromis, les sacrifices, à quoi doit-on faire face pour vivre en couple et longtemps ? Céline et Jesse apportent des questions que tout le monde s’est déjà posé. Il n’y a malheureusement pas de réponse unique. Vivre à deux ? Armez-vous donc d’une bonne dose d’humour et de patience et ne craignez pas de vous perdre dans l’autre.

Richard Linklater (Réalisateur)

Comment l’idée originale vous est-elle venue et comment a-t-elle réussi à perdurer ?
Le concept initial est basé sur une expérience personnelle, mais le premier film doit beaucoup aux deux acteurs principaux qui ont apporté leur propre expérience et un peu d’eux-mêmes. Depuis cette première collaboration, je crois que Jesse et Céline font partie de nous trois à présent.

Et comment êtes-vous arrivés à l’écriture d’un troisième volet ?
Pareillement que pour le deuxième, nos personnages sont à une nouvelle étape de leur vie, et de leur relation. Toutes ces nouvelles expériences valaient la peine d’être explorées.

Quel a été votre procédé d’écriture pour une histoire qui s’étend sur une telle période de temps ?
Après un film, on n’y pense plus pendant cinq ou six ans, et puis on se rend compte que le temps a passé et qu’il y a peut-être à nouveau quelque chose à dire, alors, on reprend la relation de Jesse et de Céline, on en parle plus sérieusement. Ensuite, viennent les grandes idées, les grands traits du scénario, puis, le vrai travail commence.

Qu’attendez-vous de la réaction du public aujourd’hui ?
Eh bien que chacun en retienne ce qu’il veut, selon ses propres expériences. Le mieux que l’on puisse faire c’est d’essayer d’établir une communication honnête.

« Before Midnight »
(R : Richard Linklater – USA)
Section : Compétition (hors compétition) Berlinale 2013
Date de sortie en France non communiquée

Lire aussi :

Promised Land : Un film efficace qui incite à la réflexion

Effets secondaires : Jude Law et Rooney Mara, un duo inégal

Les Croods : pari gagné pour la DreamWorks

Jappeloup : Tous en selle avec Guillaume Canet !

Les Misérables : Une comédie musicale qui mérite le déplacement

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à