gretchen parlato - The Lost and the found " Obliqsound

Gretchen Parlato : la nouvelle vague du Jazz

Par Nicolas Vidal – bscnews.fr / Gretchen Parlato, la chanteuse de jazz américaine a déjà une belle et riche carrière derrière elle et incarne aujourd’hui la nouvelle vague du jazz pour de nombreux observateurs. Nous l’avons rencontrée pour  » The Lost and found  » sorti chez le label Obliqsound. Et la chanteuse n’a pas hésité à nous confier toutes ces petites choses qui font d’elle une grande artiste.

propos recueillis par


Pouvez-vous nous en dire plus sur la signification du titre de votre album ?
Ce sont les choses perdues et retrouvées de l’existence que nous rencontrons dans notre vie comme le bon ou le mauvais, la nuit ou le jour, la perte et le gain. Chaque vie est remplie d’une immense joie autant que d’une immense tristesse.

On dit souvent que vous êtes la nouvelle vague du jazz. Qu’est ce que cela vous inspire ?
Je vous remercie. Je suis heureuse d’être inscrite dans cette vague de nouveaux artistes jazz. Pour ma part, je m’inspire essentiellement de la vie et de l’amour.

Comment s’est déroulé l’enregistrement de l’album chez ObliqSound ?
J’ai sorti deux albums chez ObliqSound  » In a dream » et  » The lost and the found ». C’est fabuleux de travailler avec un label qui a autant contribué à faire de mon rêve une réalité.

Que vous a apporté toutes les collaborations musicales avec de grands artistes comme Herbie Hancock, Terri Lyne Carrington ou Esperanza Spalding ?
Quand j’étais étudiante à l’UCLA, Herbie Hancock est venu enseigner en tant qu’artiste à l’université. C’est à ce moment que je l’ai rencontré. J’ai également fait la connaissance de Terri Lyne au Thelonious Monk Institut où j’étudiais et je jouais avec Herbie. J’ai rencontré également Esperanza Spalding à New York où nous avons avions joué ensemble. Suite à cela, Terri Lyne et Esperanza m’ont demandé de les rejoindre sur des enregistrements. Je leur suis très reconnaissante de m’avoir donné cette chance.

Est-ce important pour vous de mélanger et de jouer avec les sons ?
Oui. J’aime les différentes textures de la musique autour de l’opposition et de l’équilibre, de l’espace et du son. J’ai choisi de chanter des chansons qui ont une signification forte pour moi, quel qu’en soit le genre.

Comment avez-vous choisi les musiciens qui vous accompagnent sur votre album ?
Il fut très facile de les choisir, car ils sont tous merveilleux aussi bien individuellement que collectivement. Puis je travaille avec eux depuis de nombreuses années déjà et je les connais bien.

Pensez-vous que le Jazz doit se renouveler de nos jours ?
Le Jazz se porte bien. Il y a une grande communauté de musiciens qui portent cet amour du jazz et qui ont beaucoup de respect pour les autres artistes. Il existe des musiciens traditionalistes puis d’autres qui s’aventurent au-delà des codes. Mais je crois qu’il y a de la place pour tout le monde et cela est sain pour toute expression artistique.

Si vous deviez décrire votre album en deux mots, quels seraient-ils, Gretchen Parlato ?
Musique honnête.

Travaillez-vous sur un nouvel album aujourd’hui ?
Je vais sortir un nouvel album cette année avec Taylor Eigsti, Alan Hampton, Burniss Earl, Kendrick Scott et Mark Guiliana

Où pourra-t-on vous voir sur scène les prochaines semaines ?
Je pars en tournée à Singapour puis au Japon. Au printemps, j’ai de nombreux concerts aux USA. Je serai en Europe pendant l’été. Toutes les dates de mes concerts sont sur mon site www.gretchenparlato.com

>  » The Lost and found  » de Gretchen Parlato – ObliqSound

( Crédit Photo Jeaneen Lund )


Lire aussi :

Susie Arioli : le secret de la perfection

Flavio Boltro :  » Monter sur scène avec mon quintet, c’est comme si je montais dans une Rolls Royce »

Elina Duni : un Jazz délicat venu des Balkans

China Moses :  » Le live ne ment pas « 

Shaï Maestro : un jazz entre musique et magie

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à