fbpx

Quand la fiction se fait démonstration philosophique et exercice littéraire de qualité

par

Par Julie Cadilhac –bscnews.fr/ Lorsque vous semblez avoir perdu l’opportunité de vous enthousiasmer pour une fiction, certains romans vous rappellent , tapis depuis plusieurs années dans votre bibliothèque, et semblent vous affirmer ,avec une assurance presque insolente , qu’avec eux, vous ne serez pas déçus!

Les classiques jouent terriblement bien ce rôle mais aussi ceux qui sont ( presque) assurés de le devenir. La Caverne des Idées est tout à la fois un roman philosophique, un roman policier, un exercice de style jubilatoire et une récréation fictionnelle et c’est surtout la preuve en 350 pages que lorsque le génie s’acoquine avec la littérature, il promet des heures de lecture délicieuses et brillantes! Voila une enquête qui ne manque ni de rebondissements ni de personnages attirants. Au côté d’Heracles Pontor, déchiffreur d’énigmes et du philosophe platonicien Diagoras, le temps s’etire sous la chaleur du soleil athénien, il semble que l’on essuie de ses sandales de cuir les pavés de la prestigieuse cité antique et l’on frissonne de plaisir quand, par exemple, on est – en quelque sorte – convié par procuration à un banquet en compagnie de Platon! L’utilisation, de surcroît , d’une mise en abîme littéraire avec la présence d’un traducteur s’exprimant dans les notes de bas de pages est enthousiasmante et n’a rien ici d’un effet de mode ou d’un banal effet stylistique. Non, dans cette œuvre, tout fait sens et l’on réfléchit et apprend davantage à chaque virgule. José Carlos Somoza, né à la Havane, est diplômé de psychiatrie et vit aujourd’hui à Madrid où il se consacre pleinement à sa carrière littéraire. Il a publié déjà dans de nombreux pays et sa Caverne des Idées a rencontré un succès international immense. D’autres de ses romans dont La clé de l’abîme, La théorie des cordes ou encore L’appât ont été traduits et sont tous disponibles chez Actes Sud. À dévorer!

Titre: La caverne des idées
Auteur: José Carlos Somoza
Éditions: Actes Sud
Parution: 2002

A lire aussi:

Jorge Semprun : l’écriture ou la vie

Aragon : Tous les chemins n’y mènent pas

Redécouvrons les classiques – Le colonel Chabert – Balzac

Les âmes grises: un livre glacial dont on ne ressort pas indemne

Laissez votre commentaire

Il vous reste

4 articles à lire

M'abonner à